AFP

Tournoi des 6 nations - XV de France: Guy Novès, une marque déposée dans l'art de la comm'

Novès: une marque déposée dans l'art de la comm'

Mis à jourLe 27/01/2016 à 19:02

Publiéle 27/01/2016 à 19:01

Mis à jourLe 27/01/2016 à 19:02

Publiéle 27/01/2016 à 19:01

Article de Anthony Tallieu

6 NATIONS - Le changement de staff à la tête des Bleus a aussi impliqué un changement de communication. Passé maître dans l'art grâce à sa longue expérience toulousaine, Guy Novès a déjà mis son empreinte sur le XV de France. L'ère PSA est définitivement révolue.

Pour sa grande première face aux médias en tant que sélectionneur le 19 janvier dernier, Guy Novès a eu tout juste. Classe, apaisé, ferme dans ses convictions mais aimable voire souriant, le nouveau patron des Bleus a réussi avec brio son grand oral. Pas si étonnant pour un entraîneur qui s'est forgé une réputation de communiquant émérite aux cours de ses décennies toulousaines. Les mots sont pesés, sous-pesés même, pour redonner une image à un XV de France meurtri durant le dernier mandat. Son opération séduction est en marche.

Guy Novès (XV de France) - 19 janvier 2016
Guy Novès (XV de France) - 19 janvier 2016 - Icon Sport

"Je sais la différence qu'il existe entre représenter une région et tout un pays", affirme t-il. "Je ne suis plus très jeune, j'ai donc beaucoup d'expérience, ce qui peut aussi être vu comme une qualité. Je me suis entouré de jeunes entraîneurs pour avoir de la complémentarité. Je suis, par la force des choses, le leader du trio. Pour aider les jeunes que nous sélectionnons à franchir un cap, je me dois aussi de montrer l'exemple et leur faire voir que je suis capable de passer à la vitesse supérieure avec eux".

" Avec le temps, le respect reste mais la crainte disparaît"

Si son prédécesseur Philippe Saint-André a souvent souffert de l'image du chef de meute en manque de charisme, le penseur du jeu à la toulousaine n'aura pas ce problème. Sa réputation d'homme dur le précède et il ne manque pas d'en jouer à sa façon: "On ne peut pas demander beaucoup aux autres si on ne donne pas nous-mêmes le meilleur, et je suis exigeant. Peut-être que, par ce comportement et cette image que je renvoie, les joueurs se disent qu'ils doivent avoir la même attitude pour entrer dans mon projet. Quand on me connaît un peu mieux, on sait que j'entretiens une vraie complicité avec eux. Avec le temps, le respect reste mais la crainte disparaît".

La stratégie du paratonnerre

Avec les médias, Guy Novès a toujours entretenu des relations singulières. Soucieux de préserver ses joueurs, il les a toujours exposés le moins possible, quitte à prendre tous les coups sur sa personne. Il ne dérogera pas à la règle en équipe de France, où le temps de parole publique des Bleus sera considérablement réduit: "La fonction des joueurs de rugby est de jouer au rugby. Vous, journalistes, représentez un média, eux, en équipe de France, représente une nation", lançait-il en parallèle de l'annonce de la liste des 31 joueurs retenus pour le troisième stage à Marcoussis.

Guy Novès (XV de France) en compagnie des autres managers du Tournoi - 27 janvier 2016
Guy Novès (XV de France) en compagnie des autres managers du Tournoi - 27 janvier 2016 - Other Agency

"Il faut tous en prendre bien conscience. Leur rendre le meilleur service, c'est les mettre dans les meilleures conditions. Je pense que les joueurs de rugby ne doivent pas être des représentants commerciaux mais bien des joueurs de rugby. Je l'assume. Moi, je serai toujours disponible tant que ça ne perturbe pas ma mission". Les semaines de préparation des matchs du Tournoi des Six Nations seront déjà amputées d'un point presse tandis que le capitaine Guilhem Guirado ne s'exprimera pas le jour du Captain's run. Sur le plan de la communication, l'effet Guy Novès est déjà installé.

0 commentaire
Vous lisez :