AFP

Tournoi des 6 Nations - XV de France: Damien Chouly fait taire ses détracteurs

En ce moment, Chouly fait taire ses détracteurs

Mis à jourLe 09/03/2016 à 14:04

Publiéle 09/03/2016 à 13:20

Mis à jourLe 09/03/2016 à 14:04

Publiéle 09/03/2016 à 13:20

6 NATIONS - Doyen des Bleus, Damien Chouly (30 ans, 39 sélections) signe jusqu’à présent un excellent Tournoi des 6 Nations. Cadre incontournable du XV de France malgré les critiques, le troisième ligne de Clermont semble totalement épanoui grâce au projet de jeu prôné par Guy Novès.

Les réseaux sociaux sont impitoyables et certains joueurs du XV de France en sont les victimes privilégiées. Prenez Damien Chouly! Après chaque titularisation, le troisième ligne de l’ASM Clermont Auvergne (30 ans, 192 cm, 109 kg, 39 sélections) est la proie favorite de commentaires peu amènes: pas assez puissant ou pénétrant, trop nonchalant, trop discret dans le jeu...

Depuis quatre ans, le natif de Palais-sur-Vienne n’est pas épargné par ses détracteurs 2.0. Et pourtant! Titulaire indiscuté sous l’ère Philippe Saint-André, désigné capitaine des Jaunards en 2014 à la place d’Aurélien Rougerie, Damien Chouly semble aujourd’hui incontournable dans les plans de Guy Novès. Et ses prestations depuis le début du Tournoi des 6 Nations plaident largement en sa faveur. "Damien vient de faire de très grosses performances", soulignait dernièrement l’entraîneur des avants Yannick Bru. Une appréciation qui conforte un peu plus le rôle majeur de l’ancien Catalan au sein du XV de France.

Damien Chouly (France) face au pays de Galles - février 2015
Damien Chouly (France) face au pays de Galles - février 2015 - Icon Sport

Décalé au poste de numéro 8 suite à la blessure de Louis Picamoles (ischio-jambiers) face à l’Italie (23-21), Damien Chouly a su faire oublier le Toulousain en se multipliant sur le terrain. Un essai contre la Squadra Azzurra, 30 mètres parcourus balle en mains et un essai (injustement) refusé face à l’Irlande (10-9), 7 passes et 5 offloads réussis contre les Gallois (19-10)... Offensivement, le troisième ligne tricolore est bien plus impliqué qu’auparavant.

" Je prends du plaisir sur le terrain"

Mais faut-il pour autant évoquer une nouvelle dimension du Clermontois sous le maillot tricolore? "C’est une bonne question…", reconnaît l’intéressé après un long silence. "Disons que je prends du plaisir sur le terrain. Le fait de déplacer le ballon, d’envoyer du jeu, de prendre des initiatives est quelque chose qui me correspond. Et j’essaye d’en faire bénéficier l’équipe".

Une implication offensive qui balaye la comparaison stérile avec Louis Picamoles. "Chacun a ses qualités et ses attributs physiques", nous confiait-il lors de la dernière Coupe du monde. "Pour moi, le joueur idéal est celui qui est capable d’avoir plusieurs cordes à son arc. Je ne serai jamais puissant et massif comme Louis. Je le sais très bien".

Damien Chouly (XV de France) - 8 mars 2016
Damien Chouly (XV de France) - 8 mars 2016 - Icon Sport

Mais s’il n’a pas l’impact d’un Picamoles, Damien Chouly a réalisé de gros progrès physiques. Des efforts appuyés durant la préparation au Mondial lui offrant désormais une puissance dans les jambes pour être plus performant sur ses percussions. Et ses statistiques défensives (25 plaquages depuis le début du Tournoi pour seulement 2 manqués) sont également éloquentes.

"La Choule" (son surnom) affiche un visage bien plus combattif et dur sur l’homme. Au moment où le staff du XV de France cherche un équilibre au sein de sa troisième ligne, avec des plaqueurs-gratteurs à l’instar de Wenceslas Lauret, Antoine Burban (actuellement au repos) ou bien encore Bernard Le Roux, des coureurs comme Yacouba Camara et des joueurs pénétrants à l’image de Loann Goujon ou Kevin Gourdon, ce fameux équilibre semble devoir s’articuler autour du capitaine auvergnat.

Une complicité avec Guirado déterminante en touche pour contrer les frères Gray

Doyen des Bleus, lui dont la première sélection remonte à un funeste Nouvelle-Zélande-France le 2 juin 2007 à l’Eden Park d’Auckland (42-11) ,Damien Chouly reste accroché à cette image de capitaine de touche du XV de France. Un statut déterminant au moment d’affronter l’alignement écossais (dimanche, 16 heures) mijoté par Nathan Hines et mis en orbite par Jonny (198 cm) et Richie Gray (207 cm).

Damien Chouly sonne la charge face à l'Irlande
Damien Chouly sonne la charge face à l'Irlande - Icon Sport

Et pour cause, le 8 mars 2014, la touche française et son lanceur Brice Mach avaient sombré sur la pelouse de Murrayfield (6 ballons perdus). "Ça avait été compliqué", se souvient Chouly. Ça fait chier (sic). "Ce n’était pas une bonne après-midi..." Autant dire que la détente et l’agilité du Clermontois dans les airs, ainsi que sa complicité avec son ancien partenaire de l’Usap Guilhem Guirado seront décisives pour éviter une première défaites des Bleus face aux Calédoniens depuis le 5 février 2006 (20-16). Mais pour l’heure, le "contesté" Damien Chouly a bien fait taire ses détracteurs.

De notre envoyé spécial à Linas-Marcoussis, Vincent PERE-LAHAILLE

0 commentaire
Vous lisez :