Rugbyrama

Tournoi des 6 Nations: Doussain, Goujon, Le Roux, Chiocci, Trinh-Duc... Les 5 choix forts de Novès

Doussain, Goujon, Le Roux, Chiocci, Trinh-Duc... Les 5 choix forts de Novès

Mis à jourLe 17/02/2016 à 16:29

Publiéle 17/02/2016 à 16:29

Mis à jourLe 17/02/2016 à 16:29

Publiéle 17/02/2016 à 16:29

Article de Ivan Petros
Dans cet article

6 NATIONS - En dévoilant son groupe de 31 joueurs pour préparer le déplacement au pays de Galles, Guy Novès a effectué cinq choix forts. Nous vous les expliquons, cas par cas.

  • Doussain n'était pas là seulement pour faire le nombre

Le retour annoncé de François Trinh-Duc aurait logiquement du pousser Jean-Marc Doussain, son remplaçant depuis le début du Tournoi, vers la sortie. Il n'en est rien, Guy Novès préférant ne pas convoquer d'arrière pour palier l'absence de Scott Spedding afin de conserver ses trois ouvreurs (Plisson, Trinh-Duc et Doussain).

La joie de Doussain et Jedrasiak (XV de France) - 13 février 2016
La joie de Doussain et Jedrasiak (XV de France) - 13 février 2016 - AFP

Un véritable choix fort qui prouve l'intérêt que porte l'ancien manager toulousain au joueur haut-garonnais. Novès l'a déjà expliqué, il apprécie le profil de Doussain, ce "roc en défense", qui est même rentré en cours de jeu au centre contre l'Irlande. Une polyvalence qui joue également en la faveur du Toulousain, qui peut aussi bien évoluer en 9 qu'en 10.

  • Goujon plutôt que Gourdon

Mis à part Eddy Ben Arous et Scott Spedding, blessés et donc forfait pour le pays de Galles, un autre élément quitte le groupe. Il s'agit de Kévin Gourdon, la seule véritable victime des choix de Novès. Le sélectionneur tricolore lui a préféré Loann Goujon. Pourtant, c'était bien le numéro huit rochelais qui figurait dans la liste de Novès au départ. Le Girondin n'a lui été appelé qu'ensuite, en remplacement de Louis Picamoles.

Loann Goujon (XV de France) - 9 février 2016
Loann Goujon (XV de France) - 9 février 2016 - Icon Sport

La hiérarchie semblait donc plaider pour Gourdon. Mais voilà, il n'a pas eu sa chance alors que Goujon a effectué une entrée en jeu vraiment intéressante contre l'Irlande. Le profil peut-être plus polyvalent du troisième ligne de l'UBB a certainement fait pencher la balance en sa faveur. On attend déjà le retour de Gourdon, très en vue en Top 14, avec impatience.

  • Novès compte vraiment sur Trinh-Duc...

A peine remis sur pied, François Trinh-Duc réintègre le groupe France. Une nouvelle preuve de l'attachement du staff tricolore à l'ouvreur de Montpellier. S'il n'a pas pu honorer sa convocation lors des deux premiers matchs de l'ère Novès (fissure à un tibia), "FTD" devrait effectuer son grand retour avec l'équipe de France le 26 février. Le joueur du MHR passera d'abord un premier test avec son club samedi face à Pau.

François Trinh-Duc (France)
François Trinh-Duc (France) - AFP

On ne peut s'empêcher de penser que le nouveau patron des Bleus fait de Trinh-Duc son option prioritaire au poste de demi d'ouverture, même si Jules Plisson a montré de belles choses. Banni de la dernière Coupe du monde par PSA, l'ouvreur aux 50 sélections pourrait ainsi vite rebondir et peut-être devenir le guide d'un jeu plus offensif imaginé par Novès.

  • ... et sur Le Roux

Alors que les Bleus débutaient leur nouvelle aventure sous les ordres de Guy Novès en battant l'Italie et l'Irlande, Bernard Le Roux était lui en Afrique du Sud pour se marier. Une date de mariage qui a soulevé quelques questions, forcément, puisque le flanker du Racing avait choisi un timing douteux en plein Tournoi des 6 Nations.

Bernard Le Roux (France)
Bernard Le Roux (France) - Icon Sport

Visiblement, le sélectionneur national ne lui en tient pas rigueur. Pas rancunier pour le coup, Novès a convoqué le Francilien pour préparer le combat en terre galloise.

  • Chiocci, remplaçant de Fresia en club

Avec l'absence d'Eddy Ben Arous, forfait, un nouveau pilier gauche était attendu dans cette liste de 31. L'heureux élu, c'est Xavier Chiocci. Son nom circulait avec insistance ces derniers jours. Novès a confirmé ce mercredi sa convocation en Bleu.

Xavier Chiocci
Xavier Chiocci - Icon Sport

Si le Toulonnais avait impressionné Philippe Saint-André et son staff lors de la préparation à la Coupe du monde (avant d'être finalement écarté), il semble plus en retrait depuis le début de la saison. Au RCT, le jeune Florian Fresia lui a chipé la place de titulaire à gauche de la mêlée varoise. Alors oui, on est tout de même un peu surpris.

0 commentaire
Vous lisez :