Rugbyrama

Notre XV de la 4e journée du Tournoi des 6 nations

Notre XV de la 4e journée du Tournoi des 6 nations

Le 16/03/2015 à 17:56

Après la 4e journée du Tournoi des 6 nations, nous avons établi notre XV-type. On y retrouve cinq Anglais, cinq Gallois mais aussi trois Français.

15. Mike Brown (Angleterre) - Très remuant depuis le fond du terrain, l'arrière anglais n'a eu de cesse de semer le trouble dans la défense écossaise. Deux défenseurs battus, deux franchissements mais également deux passes après contact. Dommage que les siens aient beaucoup gâché de munitions. Leigh Halfpenny aurait également mérité sa place dans ce XV.

14. Dougie Fife (Ecosse) - De loin le plus en vue au sein du XV du Chardon. L'ailier a été celui qui a parcouru le plus de mètres ballon en mains dans son équipe, se permettant le luxe de battre trois défenseurs et franchissant à deux reprises.

13. Jonathan Davies (Galles) - Clairement, le Clermontois réalisent jusqu'à présent un Tournoi digne de sa réputation et bien loin de ce qu'il a montré en club depuis son arrivée en Auvergne. Si son équipe a été dominée, il a réussi à se signaler offensivement avec quatre défenseurs battus et une passe après contact notamment. Avec son compère du centre, Jamie Roberts, ils ont bien résisté aux attaques irlandaises.

12. Jonathan Joseph (Angleterre) - Excellent depuis le début du Tournoi, le centre de Bath a encore livré une prestation aboutie avec trois défenseurs battus, deux franchissements et un essai à la clé. L'Anglais est le meilleur marqueur de l'édition jusqu'à présent avec quatre réalisations.

11. Jack Nowell (Angleterre) - Ses 185 mètres parcourus ballon en mains et ses seize courses témoignent de sa belle activité face aux Ecossais. Il a franchi à quatre reprises, a laissé sur place huit adversaires et a été justement récompensé par un essai. Avec un total de sept franchissements, il a le meilleur total de la compétition cette année.

10. George Ford (Angleterre) - Redoutable face aux poteaux, l'ouvreur du XV de la Rose n'en finit plus de faire oublier Owen Farrell, titulaire lors du dernier Tournoi. Excellent attaquant, il sait aussi créer des différences avec trois franchissements, quatre défenseurs battus mais surtout deux passes décisives et un essai. Depuis le début du Tournoi, il a déjà "offert" quatre essais à ses partenaires, le meilleur total. Son placement et son intelligence sont bluffants pour son jeune âge.

9. Connor Murray (Irlande) - Au sein d'une équipe qui n'a eu de cesse de proposer du jeu, le demi de mêlée est souvent mis en avant pour ses qualités de chef d'orchestre. Malheureusement, à l'image de son équipe, il n'a jamais réussi à faire craquer les Gallois. Dommage, il aurait mérité un meilleur sort.

Conor Murray, le demi de mêlée irlandais

Conor Murray, le demi de mêlée irlandaisIcon Sport

7. Sam Warburton (Galles) - Contre le XV du Trèfle, le capitaine gallois a effectué l'un de ses meilleurs matchs sur la scène internationale. En plus de plaquer à tour de bras (23 fois), il a volé deux ballons aux Irlandais et a eliminé deux défenseurs. Son équipe lui doit beaucoup.

8. Taulupe Faletau (Galles) - Tout comme son compère de la troisième ligne, le puissant numéro huit a multiplié les efforts défensifs pour contenir les assauts répétés des Irlandais. Offensivement, il est toujours aussi important, mobilisant plusieurs défenseurs et permettant aux siens d'avancer.

6. Thierry Dusautoir (France) - Pour son cinquantième capitanat, le troisième ligne des Bleus a fait les choses en grand. Véritable leader de combat et d'exemple, il s'est démené en défense (10 plaquages, 2 ballons récupérés) mais a également essayé de faire avancer les siens en se proposant fréquemment (10 courses avec le ballon).

5. Courtney Lawes (Angleterre) - Absent depuis trois mois, le deuxième ligne anglais a effectué un retour fracassant ce samedi. Meilleur preneur de balles en touche (7), il a également fait une passe après contact et a multiplié les efforts en défense (11 plaquages).

4. Luke Charteris (Galles) - Performance incroyable réussie par le Racingman. Face à des Irlandais dominateurs, le XV du Poireau a été contraint de faire le dos rond en défense. Et à ce petit jeu, c'est le longiligne deuxième ligne qui s'est montré le plus performant avec ses trente-et-un plaquages (aucun échec) et son ballon gratté. Poison en touche, il a déjà volé trois munitions depuis le début du Tournoi.

3. Nicolas Mas (France) - Boudé depuis le début du Tournoi par le staff des Bleus, l'expérimenté pilier droit de Montpellier s'est montré convaincant. Dans les zones de rucks, il a énormément bataillé et en mêlée fermée, le "Bus" a été particulièrement solide.

2. Scott Baldwin (Galles) - Match complet pour le talonneur gallois. En plus de ses 20 plaquages (!), le joueur des Ospreys s'est également montré très précieux en touche.

1. Eddy Ben Arous (France) - On connaissait le gaucher pour son activité et sa mobilité, le Francilien a également prouvé qu'il pouvait tenir le choc en mêlée fermée. Avec le pack français, il a mis au supplice celui des Italiens.

Nicolas Mas, Guilhem Guirado et Eddy Ben Arous - Italie France

Nicolas Mas, Guilhem Guirado et Eddy Ben Arous - Italie FranceIcon Sport

0
0