Un match cinq images - galles france - 21 février 2014 - Rugbyrama
 
Article
commentaires
6 Nations

Un match, cinq images: Les Bleus en ont vu de toutes les couleurs au Millennium

Un match, cinq images: Les Bleus en ont vu de toutes les couleurs au Millennium

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/02/2014 à 10:35 -
Par Fabien Pomiès - Le 23/02/2014 à 10:35
L'ambiance survoltée du Millennium de Cardiff, la puissance de Warburton ou la déception de Mach... Les images marquants de Galles-France.

Dans le chaudron du Millennium

Touchés dans leur fierté après le revers en Irlande (26-3) et surtout le remontage de bretelles public du sélectionneur, Warren Gatland, les Gallois avaient promis l'enfer aux Français. Et pour l'occasion, ils avaient mis les petits plats dans les grands. Le toit du Millennium Stadium de Cardiff avait ainsi été fermé avec l'accord du staff des Bleus. De quoi promettre aux Tricolores une ambiance survoltée. Et comme si cela ne suffisait pas pour chauffer à blanc les supporters gallois, un spectacle grandiose "son et lumière" avec même de la pyrotechnie a eu lieu avant le coup d'envoi. Le ton était donné...

Ambiance - galles france - 21 février 2014
Ambiance - galles france - 21 février 2014 - Icon Sport

Des Gallois sans pitié

Surpuissants, les Gallois n’ont jamais laissé de répit à leurs adversaires et les Bleus n’ont pas su répondre au défi physique imposé par les hommes de Warren Gatland. A l’image d’un Pascal Papé bousculé, malgré son mètre 96 et ses 112 kilos. Les Gallois ont fait reculer le capitaine du XV de France et avec, tous les joueurs français qui n’ont jamais réussi à briser le rideau rouge.

Pascal Papé - galles france - 21 février 2014
Pascal Papé - galles france - 21 février 2014 - Icon Sport

Rien n’arrête Warburton

A l’heure de jeu, les Gallois jouaient à quinze contre quatorze après la sortie de Louis Picamoles sur carton jaune. Profitant de cette supériorité numérique, le troisième ligne gallois Sam Warburton a récompensé les efforts de son équipe en aplatissant dans l’en-but. Même le "bus", Nicolas Mas, et le talonneur du Racing, Dimitri Szarzewski n’on rien pu faire pour stopper le capitaine du XV du Poireau. La transformation d’Halfpenny a scellé le sort des Bleus (27-6).

Sam Warburton - galles france  - 21 février 2014
Sam Warburton - galles france - 21 février 2014 - Icon Sport

Pas de troisième essai pour Huget

Durant quelques instants, il y a cru. Peu avant le quart d'heure de jeu, Yoann Huget était parfaitement servi par Yannick Nyanga après un plaquage positif de Pascal Papé. Malheureusement, après l'arbitrage vidéo, Alain Rolland refusait fort logiquement ce qui aurait pu être le troisième essai de l'ailier toulousain dans cette édition 2014. Hormis cette belle occasion, l'ancien bayonnais n'a pas eu beaucoup d'espaces laissés par la défense galloise.

Yoann Huget - galles france - 21 février 2014
Yoann Huget - galles france - 21 février 2014 - DPPI

Première douloureuse

A 27 ans, Brice Mach fêtait sa première sélection ce vendredi au Millennium Stadium de Cardiff. Le talonneur catalan du Castres olympique aurait pu rêver mieux pour sa première cape en Bleu. Rentré à la 64e minute à la place de Dimitri Szarzewski, il faut dire qu’il n’a eu ni les occasions ni le temps de briller. De quoi faire naître la déception dans les yeux de ce jeune joueur qui revient de loin…

Brice Mach - galles france - 21 février 2014
Brice Mach - galles france - 21 février 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • chalettalk24/02/2014 21:52

    @alex67500 sur le papier les 30 joueurs de Saint André sont bons et je suis quasiment d'accord avec les 23 ... Donc le problème ne vient pas des joueurs ...

  • alex6750024/02/2014 12:41

    Ça s'est vu en mêlée vendredi soir tiens...

  • fred7314024/02/2014 10:29

    des joueurs n'ont pas été bon d'accord mais les changer pour faire quoi? Doussain a été mauvais, il a été très lent ok. Mais lorsque le ballon sort on ne sait pas quoi en faire on espere un exploit d'un joueur. Bastareau percute et avance pour faire quoi? se faire prendre le ballon? Fofana et Dullin font des percée, mais pas de soutien il n'y a aucun schéma tactique ou alors il est sacrément bien caché. PSA est mauvais un point c'est tout, où était Toulon quand il est parti? est ce que Toulon souhaiterai le récupéré? Il faut rapidement changer le staff de l'edf ainsi que les dirigeant du rugby qui pensent plus au banquet qu'à l’intérêt du rugby français. Sinon on peut déjà tirer un trait sur la prochaine coupe du monde