Article
commentaires
6 Nations

Tournoi des 6 nations, Galles-France - Rémi Tales: "Galles-France, un match que je rêvais de jouer"


Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/02/2014 à 14:39 -
Par Fabien Pomiès - Le 17/02/2014 à 14:39
Tales: "Galles-France, un match que je rêvais de jouer"Revenu de blessure après avoir manqué les deux premiers matchs, le Castrais Rémi Tales pourrait faire ses débuts dans le Tournoi à Cardiff. L'ouvreur en rêve.
 

Vous revenez de blessure, comment vous sentez-vous physiquement ?

Rémi TALES: J’ai pu me tester contre Toulon. C’était un peu juste mais ça va, je n’ai pas ressenti de douleur. J’ai même réussi à plaquer Basta (Mathieu Bastareaud, ndlr) donc le test a été concluant ! Cela fait plaisir de revenir et de voir énormément de sourires. La confiance est là et c’est plus facile de revenir dans un groupe qui sort de deux victoires.

Cette semaine d’entraînement à Marcoussis va être très courte. Est-ce un problème pour vous, qui devez retrouver le rythme ?

R.T.: La blessure a fait que j’ai coupé un mois. Cela m’a permis de me reposer mais aussi de travailler physiquement. Je me sens bien, j’ai tenu soixante-quinze minutes ce week-end donc c’est bon signe. Après ce sera certainement plus dur dans un match international, mais quand on porte le maillot de l’équipe de France, on doit de toute façon donner tout ce qu’on a. Le match de vendredi va arriver très vite. Il ne va pas falloir perdre de temps et être hyper concentré et propre aux entraînements.

À 29 ans, vous vous apprêtez à découvrir le tournoi des 6 Nations, au Millenium Stadium. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

R.T.: Participer à un Tournoi, c’est quelque chose de magnifique ! Tous les ans, ça revient, et tous les ans c’est la même magie. Se déplacer dans les pays anglo-saxons, où règne une ambiance énorme, c’est quelque chose, surtout à Cardiff. C’est évidemment un match que je rêvais de jouer. Depuis jeune, je regardais ces rencontres à la télévision et je poussais derrière le XV de France. Aujourd’hui, je vais peut-être pouvoir être sur le terrain. Cela fait quelque chose, je ne réalise pas encore. Peut-être dans quelques années ! J’ai la chance d’être appelé cette année et j’espère figurer dans les vingt-trois pour pouvoir fouler cette pelouse.

Cinq Castrais figurent dans le groupe des trente. En tant que capitaine du CO, on imagine que cela doit vous toucher particulièrement…

R.T.: Cela fait évidemment très plaisir. Nous étions également cinq l’été dernier en Nouvelle-Zélande. C’est bien, cela prouve que le club est reconnu et qu’on travaille bien. Castres n’est peut-être pas forcément reconnu du grand public, mais il l’est de la part de l’ensemble des joueurs et des entraîneurs du Top 14, depuis un moment déjà. J’espère que ça va continuer le plus longtemps possible.

"  Je me sens mieux aujourd’hui qu’à vingt ans "

Avec Ibrahim Diarra et Brice Mach, Castres est le premier fournisseur en anciens inexpérimentés dans ce Tournoi…

R.T.: C’est vrai qu’on est tous un peu vieux maintenant ! Il est clair que nous n’avons pas énormément d’expérience sur le plan international. Nous sommes passés par le Pro D2, nous avons pris notre temps, nous avons tous cravaché… Cela prouve qu’on se bonifie avec l’âge. Je suis pour ma part à un poste qui nécessite beaucoup de maturité. On progresse en jouant, en enchaînant les matchs, et je me sens évidemment mieux aujourd’hui qu’à vingt ans.

La France va défier sur ses terres un pays de Galles giflé en Irlande (26-3)…

R.T.: J’ai revu les images de la rencontre, et c’est vrai que c’était difficile pour les Gallois. On s’attend quand même à un gros match face au tenant du titre, une très belle nation de rugby. Le début du match sera déterminant. Ils vont vouloir faire une très grosse entame après la claque reçue en Irlande et nous devrons répondre présent. Si on le fait, le doute va peut-être s’installer dans les esprits et ce sera à nous d’en profiter. On s’attend de toute façon à un très gros combat avec des joueurs surpuissants derrière à qui il ne faudra pas laisser beaucoup d’espaces.

Tales - XV de France Nouvelle Zélande - 9 novembre 2013
Tales - XV de France Nouvelle Zélande - 9 novembre 2013 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • auvalie20/02/2014 09:50

    @Etienne159 Si moi et beaucoup d'autres... !

  • fickoudulapin19/02/2014 01:04

    Je ne comprends pas que l'on assure pas un fond de jeu avec FTD! C'est inexplicable son éviction ! Un peu comme quand lièvremont avait fait disparaître fritz de l'EDF ! Des choix bien peu fondés sur les qualités rugbystiques des joueurs!!!

  • fredlf3418/02/2014 15:34

    FTD il a été énorme !!! contre l USAP (la passe sauté sur le 1er essai magnifique ^^ ) c'est un plaisir de le voir jouer moi perso je me régale FTD c'est notre meilleur 10 en France ( en défense et en attaque ^^) en équipe de France avec Doussain ca serait bien sympa