Dany Care et Billy Twelvetrees - irlande angleterre - 9 mars 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

Tournoi des 6 nations, Angleterre-Galles (29-18) - L'Angleterre met fin à l'hégémonie galloise

L'Angleterre met fin à l'hégémonie galloise

Par Anne-sophie Bernadi
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/03/2014 à 18:14 -
Par Anne-sophie Bernadi - Le 09/03/2014 à 18:14
Impressionnants, les Anglais ont définitivement enterré les derniers espoirs des Gallois, double tenants du titre. Le XV de la Rose, lui, est encore en course.

En battant les Gallois dans son antre de Twickenham (29-18), le XV de la Rose remporte pour la première fois depuis onze ans la Triple Couronne, titre honorifique disputé entre les nations des Îles Britanniques. Battus 30-3 l’an dernier par le XV du Poireau, ils font surtout un grand pas vers la victoire finale du Tournoi. Impeccables en conquête et inspirés dans l’animation offensive, les Anglais n’ont pas fait de détail (deux essais à rien). La passation de pouvoir a peut être eu lieu ce dimanche…

Trois matchs et 281 minutes que les Anglais n’avaient pas inscrit le moindre essai aux Gallois. Et il n’a fallu que cinq minutes pour que le demi de mêlée anglais Danny Care enflamme Twickenham en jouant rapidement deux pénalités, la seconde le menant directement derrière la ligne (7-0). Très joueurs, inspirés et surtout décomplexés (quel plaisir de voir des relances depuis les 22m…), les hommes de Stuart Lancaster régalaient des travées pleines à craquer, à l’image de Mike Brown, leur arrière, lequel a joué tous les coups à fond (156m gagnés, sept défenseurs battus). Le second essai anglais était à l’initiative du trois-quarts centre, Billy Twelvetress, lequel déposait le ballon d’un coup de pied rasant ultra-précis pour son compère Luther Burrell, auteur de trois essais dans ce Tournoi (20-9, 36e). Heureusement pour les Gallois, l’excitation des Anglais leur offrait sept pénalités dont cinq que Leigh Halfpenny s’est empressé de convertir (5/5 pour lui et 20-15 à la mi-temps).

Care-Farrell, voilà une charnière

Outre la performance de l’arrière Brown, le XV de la Rose s’est appuyée sur une charnière précise et excellente gestionnaire. De feu, dans les dix premières minutes, avec les passes rapides de Care ; de glace, dans le deuxième acte, avec des touches trouvées de tout côté par Farrell (auteur aussi d’un 100% face aux perches). Dans les clous pendant cinquante minutes, les Gallois ont ensuite été méconnaissables, il est vrai peu aidé par le carton jaune reçu par le pilier Gethin Jenkins pour une faute en mêlée (54e) et un Jonathan Davies bien terne pour son retour de blessure. Fin de série pour Gatland et le pays de Galles qui avait remporté ses trois dernières confrontations contre les Anglais et doit dire "Au revoir" à son titre. La réception de l’Ecosse permettra de se rassurer notamment au niveau de la gestion offensive.

Pour les vainqueurs du jour, même si le talonneur Dylan Hartley devra revoir sa copie contre l’Italie (quatre pénalités sifflées contre lui !), les satisfactions sont bien présentes. Conquête (85% de mêlées gagnées, 86% de lancers réussis) ; état d’esprit ; efficacité (100% au pied, deux essais). Les ingrédients sont là pour aller chercher le titre. Pour la petite histoire, le compte à rebours est maintenant lancé et le rendez-vous est déjà pris: Anglais et Gallois se retrouveront à nouveau à Twickenham l’année prochaine. Mais dans un autre contexte. Celui du Mondial.

 
 

commentaires


  • ReloadedUther11/03/2014 10:47

    Il n'en reste pas moins que les 4 matchs des Anglais comme les 4 matchs des Irlandais ont vraiment été extrêmement agréables à regarder (Hormis peut-être la 1ère mi-temps d'Irlande - Ecosse). Par contre, cet Angleterre Galles a été clairement plus intense que le Irlande - Galles avec beaucoup plus de jeu. Pendant longtemps, les Anglais ont joué un rugby très restrictif, efficace mais restrictif. En ce moment, ils jouent vraiment et cette équipe est super agréable à voir jouer qui plus est avec de jeunes joueurs pleins de bonnes intentions. J'ai suffisamment pesté à l'époque pour dire que le jeu Anglais était insipide pour ne pas aujourd'hui insister sur la qualité des prestations proposées. Qui plus est, c'est efficace !

  • ReloadedUther11/03/2014 10:41

    Hum, au delà des 40 mètres, Parra perd beaucoup de sa précision. Quant on voit que quasiment toutes les pénalités réussies par Halfpenny (6/6 quand même) ont été tirées entre la ligne des 40 et des 50 mètres, on se dit que les Gallois ont de la chance d'avoir un tel artilleur. Farrell était dans un bon jour mais normalement lui aussi au-delà des 40, il perd un peu de précision. Il faut voir aussi les conditions : Pelouse parfaite, vent nul... Avoir un buteur "longue distance" est un avantage mais ce n'est pas non plus obligatoire. Franchement, je ne pense pas que le buteur soit le problème actuel et principal de l'EDF. Machenaud et Doussain peuvent faire le travail même si Parra offre certainement plus de fiabilité dans ce domaine. Il semble que PSA ait décidé que le 9 titulaire serait Machenaud et sur ce plan il a été assez constant. Accordons lui au moins ça.

  • RacingM10/03/2014 16:18

    Un super match de rugby. Et dire qu' on a battu l' Angleterre... était-ce un rêve?