Article
commentaires
6 Nations

Tournoi des 6 nations 2014 - Sexton, l'Irlande et la France: Une histoire de rumeurs


Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/03/2014 à 10:59 -
Par Fabien Pomiès - Le 15/03/2014 à 10:59
Sexton, l'Irlande et la France: Une histoire de rumeursBrillant avec sa sélection, Jonathan Sexton avait révélé avoir du mal à s'acclimater au Racing Métro. Et depuis, tout un pays rêve de son retour.
 

Jonathan Sexton brille avec le XV du Trèfle dans le Tournoi des 6 nations mais peine à trouver ses marques en Top 14 avec le Racing-Métro et l'Irlande se prend à rêver d'un retour au pays d'un de ses enfants chéris. Il a suffi d'une phrase pour nourrir les fantasmes d'une île encore marquée par le départ cet été d'un des meilleurs joueurs de sa génération. Fin janvier, Sexton, 28 ans, confiait à la BBC ses difficultés à s'intégrer. "Il y a des matches où j'ai pensé: 'Je vais aller voir le club lundi et leur dire que je rentre'. Et il y en a d'autres où je suis sorti en me disant: 'Ça y est, ça se lance, c'est génial, je pourrai rester ici pour toujours'. C'est pareil avec tout. Il y a toujours des hauts et des bas", avait-il déclaré. Toute l'Irlande n'a retenu que la première phrase.

"Ma femme et moi avons lutté avec ça (l'adaptation à la France) au départ. Au club, tout le monde fait de son mieux pour qu'on se sente chez nous. Mais pour les choses les plus simples comme aller faire des courses, tu ne sais pas où c'est, chercher de l'essence, tu ne sais pas où c'est... Tout est stressant, alors c'était compliqué au départ". A peine la rumeur retombée qu'une autre a surgi il y a une dizaine de jours après des déclarations de Brian O'Driscoll: la Fédération irlandaise (IRFU) veut racheter au Racing le contrat de Sexton. "Jonny est sous contrat avec le Racing et ce serait irrespectueux de dire qu'on veut leur enlever", avait déclaré "BOD", ancien partenaire de Sexton dans la province dublinoise du Leinster.

Heaslip et O'Brien résistent

"Tout le monde sait qu'on ne voulait pas qu'il parte (...). Il serait bienvenu dans une équipe de province et l'encadrement (de l'équipe d'Irlande, ndlr) serait heureux de pouvoir contrôler son temps de jeu plus qu'il ne peut le faire maintenant", avait-il ajouté. Les relations sont souvent houleuses entre les clubs français et les internationaux britanniques, liés à leurs fédérations. De là à croire que l'IRFU a les moyens de racheter le contrat de Sexton...

Cet été, elle n'avait pu opposer que 500.000 euros annuels aux 750.000 à 800.000 euros estimés que lui offre le Racing-Métro, avec qui il a signé cet été pour deux saisons et une supplémentaire en option. "Je ne sais pas d'où sort cette idée saugrenue. Jonny se plaît bien à Paris et il a envie d'aller au bout de son contrat. Nous n'avons même pas effleuré la question. Ce sont des racontars", a déclaré à l'AFP le président du Racing-Métro Jacky Lorenzetti. Mais la rumeur n'est sans doute pas éteinte. D'autant qu'en janvier, Sexton s'était réjoui que ses partenaires de sélection Jamie Heaslip et Sean O'Brien n'aient pas cédé aux lucratives sirènes des clubs français...

Jonathan Sexton 2 - irlande italie - 22 février 2014
Jonathan Sexton 2 - irlande italie - 22 février 2014 - DPPI
 
 

commentaires


  • sachaSUA15/03/2014 14:22

    J'ai été voir le racing cette année et c'est pas terrible avec tout le respect que j'ai pour ce club il n'y a pas de jeu huilé,contre les scarlets ils ne sont jamais rentré dans leur match....

  • electronlibre15/03/2014 13:42

    @LeoFaible et nous on est en droit de penser ce qu'on veut et on n'a pas non plus de compte à rendre.

  • electronlibre15/03/2014 12:05

    C'est pas ça qu'on appelle cracher dans la soupe ? Ou mordre la main qui vous nourrit ?