Essai George North - galles france - 21 février 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

Tournoi des 6 nations 2014, Galles-France, fait du match: Les Bleus ont été vingt minutes en enfer

Les Bleus ont été vingt minutes en enfer

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/02/2014 à 10:23 -
Par Fabien Pomiès - Le 22/02/2014 à 10:23
A cause d'une entame de match manquée, les Bleus n'ont jamais réussi à refaire leur retard face à des Gallois poussés par le bouillant Millennium de Cardiff.

Les joueurs du pays de Galles avaient prédit l'enfer aux Français vendredi dans le Tournoi et les "Diables rouges" ont tenu parole: les Bleus ont vécu vingt premières minutes cauchemardesques qui les ont vu encaisser un retard rédhibitoire de onze points. Trois pénalités, un essai encaissé, un autre refusé... Les Français ne pouvaient imaginer pire scénario.

North punit les Bleus d'entrée

Ils étaient pourtant prévenus. Philippe Saint-André leur avait annoncé vingt premières minutes "bouillantes" dans la bruyante forteresse des double tenants du titre du Tournoi en quête de rachat après leur défaite en Irlande (26-3) il y a quinze jours. Et les Bleus connaissaient aussi les conséquences des entames ratées pour en avoir connu dans pratiquement chaque match de leur noire année 2013 jalonnée de huit défaites, un match nul pour deux victoires. Et comme en 2013, leur début de match a été fatal.

Face à des Gallois remontés à l'image de Gethin Jenkins qui a contré le premier dégagement de Jules Plisson (4), ils ont subi les impacts et n'ont jamais été capables de poser leur jeu malgré des statistiques de possession et d'occupation plutôt équilibrées dans les vingt premières minutes (53%-47% en faveur des Gallois). Yannick Nyanga s'est fait sanctionné dès la première minute (3-0). Cinq minutes plus tard, Roberts assommait Plisson d'une de ses charges et Brice Dulin en couverture d'un coup de pied à suivre se faisait percuter par son partenaire Jean-Marc Doussain et relâchait devant son en-but le ballon, opportunément aplati par George North (8-0, 6e).

Huget croyait avoir marqué...

Cinq minutes plus tard, alors que les "Wales ! Wales !" ("pays de Galles ! pays de Galles !") et le chant traditionnel "Bread of Heaven" descendaient des tribunes, Pascal Papé tapait du pied dans le ballon qu'il croyait sorti d'un ruck. Mais il était immédiatement sanctionné par l'arbitre Alain Rolland, puis par la botte de Leigh Halpenny. En onze minutes, les Bleus étaient menés 11 à 0. Ils ont bien tenté de réagir sur un ballon récupéré mais le mauvais sort s'est acharné: Yoann Huget a l'essai de l'espoir refusé pour un en-avant de Papé lors du plaquage sur Priestland qui lui avait offert le ballon (13e).

Comme souvent, ils ont alors misé sur la mêlée pour tenter de revenir. Ils ont obtenu une pénalité (11-3, 16e) mais l'épreuve suivante a viré à l'avantage des Gallois et Halfpenny a remis les "Diables rouges" onze points devant (14-3, 19e). Le cauchemar ne faisait que commencer avant une pénalité ratée de Jean-Marc Doussain (23e), des cartons jaunes à Nicolas Mas (51e) et Louis Picamoles (63e) en deuxième période et un humiliant 13 à 3 encaissé dans les 60 minutes suivantes.

Essai Yoann Huget  - galles france - 21 février 2014
Essai Yoann Huget - galles france - 21 février 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • grospaquet24/02/2014 10:57

    pfff la France a connu 60min d'enfer contre les anglais et 80 min contre les Gallois. c'est tout.

  • zizouille22/02/2014 18:53

    Les anglais eux aussi ont été plus de 20min en enfer au stade de France, le résultat final est différent...

  • asakapub22/02/2014 16:31

    je suis d'accord mais a la mi temps psa aurait du faire la remarque, c'est vraiment dommage, on a intérêt à bien bossé je pense que contre l'écosse cela devrait aller mais contre l'Irlande il faut absolument faire attention on risque de se faire bloquer, l'équipe est très intelligente.