Montage Saint André Huget Lagisquet Hogg - Other Agency
 
Article
commentaires
6 Nations

Ecosse-France, 6 nations 2014 - Le Top 10 des phrases pour faire monter la pression

Le Top 10 des phrases pour faire monter la pression

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/03/2014 à 09:03 -
Par Clément Mazella - Le 08/03/2014 à 09:03
Saint-André, Huget, Bastareaud, Lamont, Hogg… La semaine a été riche en phrases marquantes. Notre sélection pour lancer véritablement Ecosse-France.
 

Le deuxième ligne de Perpignan, Sébastien Vahaamahina, jouera pour la première fois de sa carrière sur la scène internationale au poste de troisième ligne. Un pari voulu depuis plusieurs semaines par Philippe Saint-André. L’intéressé, lui, ne s’attendait pas à ce que cela arrive si vite.

" Je ne m'y attendais pas vraiment mais ce n'est pas un problème. Je ne m'attendais pas à ce que ça arrive si vite, ni même à ce que ça arrive tout court."

Mathieu Bastareaud va enchaîner une quatrième titularisation de suite en équipe de France. Une belle récompense pour le Toulonnais, auteur d’un bon début de saison en club. Mais il sait qu’il a encore beaucoup de choses à prouver sous le maillot bleu.

" La pression est toujours là car j'ai toujours l'impression d'être attendu au tournant. Je sais que je n'ai jamais fait l'unanimité."
Mathieu BASTAREAUD - Xv de France - 30 janvier 2014
Mathieu BASTAREAUD - Xv de France - 30 janvier 2014 - Icon Sport

Le sélectionneur des Bleus, Philippe Saint-André, attend une tout autre entame de match de ses joueurs, pris d’entrée à la gorge par les Gallois à Cardiff il y a 15 jours. Surtout, il espère que ses troupes auront une force mentale bien différente si tel était le cas.

" On ne doit pas paniquer même si on prend un essai au bout de trois minutes de jeu."

Après la claque reçue à Cardiff (27-6), Philippe Saint-André veut voir un visage bien plus séduisant de ses joueurs.

" On attend une grosse, grosse rébellion sur les vertus de notre sport. On attend une grosse remise en question des joueurs."

Stuart Hogg, l’arrière écossais, demeure sans aucun doute le joueur le plus talentueux du XV du Chardon. Il fait partie de la famille de l’illustre joueur de football irlandais, George Best, ballon d’or 1968. Et s’en amuse quelque peu…

" Mon frère et moi, on se chambre souvent là-dessus: on dit que moi j'ai son talent et lui son penchant pour l'alcool. Ca nous fait bien marrer."
Stuart Hogg  Andrew Trimble - 02.02.2014 - Irlande  Ecosse - Tournoi des VI Nations
Stuart Hogg Andrew Trimble - 02.02.2014 - Irlande Ecosse - Tournoi des VI Nations - Icon Sport

Le deuxième ligne de Clermont, Nathan Hines, 77 sélections avec l’Ecosse, annonce clairement le tendon d’Achille du XV du Chardon: sa conquête. Difficile de lui donner tort, surtout pour le secteur de la mêlée fermée…

" L'Ecosse a besoin de ballons pour s'exprimer. Or, quand la conquête grince... Ça va être la clé du match contre les Français."

Louis Picamoles a été écarté du groupe France pour son attitude jugée déplacée envers Alain Rolland lors de Galles-France. Pascal Papé, pourtant capitaine, s’était montré très nerveux. Mais il a échappé à la sanction. Le Parisien ne s’en cache plus: le staff tricolore ne donnera plus de joker…

" J’ai bien compris le message. Le staff ne fera plus de cadeau. Celui qui fautera ne fera pas long feu chez les Bleus."

Yoann Huget, l’ailier des Bleus, ne prend pas du tout de haut l’Ecosse. Pour lui c’est clair: le niveau actuel des Français n’est pas suffisant pour estimer être supérieur à une nation telle que l’Ecosse.

" Aujourd’hui, on n’a pas les moyens de se dire qu’on est supérieur à l’Ecosse."

La statistique a de quoi surprendre en effet : l’Ecosse reste sur huit revers de rang face au XV de France. L’ailier Sean Lamont, auteur d’un doublé lors de la dernière victoire face aux Bleus (20-16 en 2006), n’en revient pas.

" Cela fait autant de temps ? C’est une statistique vraiment décevante pour l’Ecosse."

S’ils arrivent à dominer en termes de possession et à franchir régulièrement, les Bleus ont du mal à concrétiser leurs actions. Ce que déplore Patrice Lagisquet, l’entraîneur des trois-quarts, qui espère enfin une réaction.

" Je souhaite que les joueurs trouvent les repères collectifs pour jouer les coups."
Patrice Lagisquet - Xv de France - Novembre 2013
Patrice Lagisquet - Xv de France - Novembre 2013 - DPPI
 
 

commentaires


  • labalalaile08/03/2014 11:25

    PSA a vu le match de Toulouse avec un Loulou du feu de dieu... il l'écarte du groupe et on finit avec Vaahamahina en 3eme latte... ALLOoo c'est pas Liam Messam le gamin... peut être sera til une révélation... ou pas. Puis sortir Loulou sur l'attitude... envers l'arbitre, mais tous ceux qui n'avaient l'attitude de jeu? Sanction? En tout cas, il est bien au chaud a la maison ^^ puis il ne sera pas associé a une déroute de l'EDF au pire...

  • labonnecube08/03/2014 08:30

    Virer Picamoles pour son "attitude"... Mais on est où là?! La réaction de PSA ressemble à celle des mauvais profs qu'on a tous croisés. Ils sont incompétentes, ils le savent, ils n'ont aucune autorité, donc on ne les respecte pas et ils sanctionnent par des heures de colle, comme des lâches... Et ça a toujours arrangé les choses bien entendu...

  • nissasocca08/03/2014 06:14

    on ne fait jamais l, unanimite, bastareau fonce comme d, hab tes l'meilleur