Dan Biggar - galles ecosse - 15 mars 2014 - Icon Sport
 
6 Nations

6 nations 2014, Galles-Ecosse (51-3) - C'était bien trop facile pour les Gallois

C'était bien trop facile pour les Gallois

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/03/2014 à 21:35 -
Par Clément Mazella - Le 15/03/2014 à 21:35
En supériorité numérique pendant une heure, les Gallois ont terminé le Tournoi sur une bonne note en infligeant une véritable correction aux Ecossais (51-3).
 

Victoire écrasante du pays de Galles sur l’Ecosse ce samedi, sur le score fleuve de 51 à 3. Un match à sens unique, dont le sort a été scellé dès les vingt premières minutes avec l’expulsion justifiée de l’arrière écossais, Stuart Hogg. Les Gallois, eux, étaient séduisants dans le jeu et totalement décomplexés par un match sans enjeu. Les hommes de Warren Gatland ont littéralement régalé le public du Millennium Stadium, inscrivant la bagatelle de sept essais. Les Diables Rouges peuvent rendre leur trophée, sereinement, en bombant le torse… 

On a coutume de dire que l’enjeu tue le jeu. Parfois aussi, on accuse le manque d’enjeu de rendre les matchs insipides. Le pays de Galles vient de nous prouver ce samedi que l’on peut avoir envie d’être ambitieux, appliqué, créatif, et solidaire même quand il n’y a rien à gagner. Certains feraient bien de méditer la leçon à l’heure où le XV de France se cherche toujours une identité rugbystique. Car c’est peu dire que l’on s’est régalé cet après-midi à Cardiff !

Hogg plombe l’Ecosse

Bien sûr, les Gallois méritent cent fois leur superbe victoire. Mais il est un fait de jeu qui a définitivement enterré les espoirs écossais de faire un résultat. À la 23e minute, Stuart Hogg commettait un acte d'antijeu sur Dan Biggar, venant le percuter volontairement de l’épaule au niveau du menton. Après avoir sorti un carton jaune en première intention, Monsieur Garcès demandait à revoir les images et sortait finalement un carton rouge mérité. L’Ecosse allait donc devoir jouer à 14 pendant une heure… Un handicap de trop.

Car cette équipe galloise a tout simplement joué le plus beau rugby d’attaque de ce Tournoi 2014. Le retour de Jonathan Davis associé à un jeune arrière de 22 ans, Liam Williams, a tout simplement fait exploser en vol une vaillante mais très pauvre équipe d’Ecosse. Les Diables Rouges ont inscrit sept essais, tous plus beaux les uns que les autres, parfois sur des relances de 90 mètres. Quand le rugby est joué de cette manière, on se rappelle qu’il s’agit avant tout d’un jeu. Cette victoire galloise 51-3 est l’éclatant symbole d’un rugby en liberté, qui réconcilie sport professionnel de haut-niveau et envie de s’amuser. Après tout, ce n’est pas tous les jours. Alors tout simplement… Merci messieurs les Gallois !

Carton rouge Stuart Hogg - galles ecosse - 15 mars 2014
Carton rouge Stuart Hogg - galles ecosse - 15 mars 2014 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×