6 Nations

6 nations 2014 - France-Irlande (20-22) - A l'Irlande le Tournoi, aux Bleus les regrets


Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/03/2014 à 23:41 -
Par Clément Mazella - Le 15/03/2014 à 23:41
A l'Irlande le Tournoi, aux Bleus les regretsEn s'imposant à Paris (22-20), l'Irlande remporte le Tournoi 2014 et offre une magnifique sortie à O'Driscoll. La France a montré un bien meilleur visage.
 

Malgré un état d’esprit irréprochable et une réelle envie de bien faire, le XV de France n’est pas parvenu à s’imposer au Stade de France face à l’Irlande (20-22). Plus expérimentés, plus disciplinés, plus soudés mais moins joueurs, les hommes de Joe Schmidt ont étouffé les initiatives françaises pour s’adjuger cette précieuse victoire. L’histoire est belle pour le XV du Trèfle qui offre le trophée du Tournoi des VI Nations 2014 à son trois-quarts centre emblématique, Monsieur Brian O’Driscoll, pour sa 141e et dernière sélection internationale. Les Bleus pourront se satisfaire de priver les Anglais de titre…

Après la leçon de rugby que les Anglais ont infligé aux Italiens à Rome (victoire 52-11), le gain du Tournoi était déjà à oublier avant même le coup d’envoi pour les Bleus. Mais bien plus que la récompense d’un trophée qui eut paru immérité, le XV de France se devait de montrer un autre visage que celui des deux derniers matchs. Vitesse, audace, solidarité, intelligence. Les Français ont prouvé qu’ils avaient une équipe capable de produire un jeu alléchant, porté sur l’attaque. Mais c’est encore insuffisant.

Dès l’entame du match, on a senti que les Bleus avaient à cœur de se racheter et surtout de laisser éclater leur frustration d’un Tournoi en demi-teinte. Mathieu Bastareaud perçait à plusieurs reprises et multipliait les percussions ; Gael Fickou lui emboitait le pas, virevoltant grâce à ses appuis. Maxime Machenaud sanctionnait deux fois les erreurs irlandaises (6-0, 14e). Mais l’Irlande n’est pas favorite pour rien. En cinq minutes et deux attaques, les Diables Verts parvenaient à aller en terres promises (Sexton, 20e et Trimble, 25e pour porter le score à 6-12), il est vrai aidés par des erreurs grossières de Thomas Domingo (pénalisé à trois reprises pour sa liaison en mêlée en première période et remplacé à la mi-temps et avec succès par Vincent Debaty) et Louis Picamoles (auteur d’un en-avant d’école sans pression). Les Bleus, touchés au vif, revenaient de suite au score sur une belle transversale de Rémi Tales volleyée dans les airs par Yoann Huget sur son aile pour Brice Dulin (13-12, 30e) pour le 150e essai français inscrit au Stade de France.

Bastareaud éteint Sexton… Dommage, l’Irlandais avait frappé le premier

Mis devant le fait accompli par le staff irlandais, les coéquipiers de Jonathan Sexton, une nouvelle fois étincelant, faisaient plier les Bleus en dix minutes au retour des vestiaires. L’ouvreur du Racing (les supporters Ciel et Blanc peuvent crier à l'injustice...) marquait son deuxième essai de la partie (son quatrième du Tournoi !) suite à une percée de son ailier Trimble, bien relayé par Brian O’Driscoll (13-19, 47e). Le XV de France perdait alors en lucidité, voyant venir le spectre d’une nouvelle défaite. 10-0 en dix minutes et + 9 au score à vingt minutes de la fin, les Français se faisaient lentement manger à la sauce irlandaise, composée d’une conquête toujours aussi excellente (78% de mêlées et 93% de lancers réussis), de mauls toujours aussi bien exécutés et de coups de pied de pression dont eux-seuls ont les secrets.

La percussion de Bastareaud sur Sexton, laissant le demi d’ouverture KO quoique conscient, arrivait trop tard. Lentement mais sûrement les Irlandais tenaient leur sacre dans une fin de match soporifique et fêtaient de la meilleure des manières la dernière sortie de leur légende. On ne s’en plaindra pas. D’autant plus que même si les Bleus tombent, on a (enfin !) vu du JEU, des attaques pleines de vitesse, des avants au soutien. Du vrai rugby. Tant pis pour la victoire mais cette équipe à une âme. Et en plus, les Anglais nous détestent toujours autant.

Joie Sexton - France Irlande - 15 mars 2014
Joie Sexton - France Irlande - 15 mars 2014 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×