6 Nations

6 nations 2014, Crunch - Alexandre Flanquart: "Je suis en équipe de France pour apprendre"

Le deuxième ligne Alexandre Flanquart a accueilli avec bonheur et sérénité l'annonce de sa titularisation jeudi pour le premier match du Tournoi face à l'Angleterre, rappelant qu'il était "en équipe de France pour apprendre" et que "le reste, c'est du bonus".

 
Flanquart: "Je suis en équipe de France pour apprendre" - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

Vous voilà titulaire contre les Anglais pour votre troisième sélection. Y a-t-il de la peur ?

Alexandre FLANQUART: Peur, je ne sais pas... Il y a forcément un peu d'appréhension. Ce n'est pas tellement la peur de l'adversaire mais plutôt la peur de décevoir, de ne pas être au niveau. Après, il y a de la bonne excitation, l'envie d'y être et de jouer. Et un match de rugby ça reste un match de rugby, que ce soit avec l'équipe de France contre les Anglais ou en club contre des Portugais. C'est sûr qu'il y a plus d'enjeu. Mais j'ai peut-être la faculté à m'en détacher un peu. Avoir la pression qui monte bêtement, à 48 heures du match, ça ne sert à rien. C'est ma façon de gérer l'approche d'un match. Et je vais me donner à fond pour faire le meilleur match.

Durant la tournée de novembre, vous étiez dans les 30 mais jamais dans les 23. Cela ne vous a pas découragé ?

A.F.: Non. C'est forcément un peu frustrant parce qu'on sait qu'on n'est pas loin mais qu'il y a encore une petite marche à franchir. Ça donne encore plus envie de bosser quand on revient en club. Il y a aussi une petite frustration car on ne joue pas en équipe de France, on rentre en club pour le week-end mais on ne fait qu'un jour d'entraînement... donc on ne joue pas non plus ou on est remplaçant ! Mais je suis en équipe de France pour apprendre. Je m'estime déjà heureux d'être là, le reste, c'est du bonus.

Le manager Philippe Saint-André a annoncé beaucoup compter sur votre apport en touche....

A.F.: C'est un secteur que j'aime et je sais aussi que c'est l'un des points qui peuvent être un gros atout pour moi. La touche, les renvois, c'est mon rôle. Je suis deuxième ligne, l'un des plus grands du Championnat et peut-être du Tournoi (2,04 m, ndlr). Je sais que je suis censé être dominateur dans ce domaine. L'analyse vidéo, la préparation du match et, le jour de match, appliquer ce que l'on a préparé, c'est quelque chose qui me plaît et j'espère être assez bon ce week-end dans ce secteur ! Après, on m'a demandé de faire ce que je fais tous les week-ends. Avoir de l'activité, me déplacer, faire des rucks et porter une attention particulière sur la conquête.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |