Conor Murray - Irlande-Pays de Galles - 8 février 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

2e journée Tournoi des 6 nations - La France et l'Irlande toujours en piste pour le Grand Chelem

La France et l'Irlande toujours en piste pour le Grand Chelem

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/02/2014 à 09:30 -
Par Fabien Pomiès - Le 10/02/2014 à 09:30
A l'issue de la deuxième journée du Tournoi des 6 nations, deux équipes sont encore en lice pour réaliser le Grand Chelem: la France et l'Irlande.

L'IRLANDE DONNE RENDEZ-VOUS A L'ANGLETERRE

Le XV du Trèfle a frappé un grand coup en s'offrant pour la deuxième année de suite le pays de Galles, double tenant du Tournoi. Le sélectionneur Joe Schmidt, pour son premier Tournoi, a mis en place une véritable stratégie d'étouffement de l'adversaire et jamais la puissance des trois-quarts gallois n'a pu s'exprimer. Impeccables en conquête statique et dynamique dans le sillage d'une troisième ligne impressionnante - quelle performance de Peter O'Mahony ! - les Irlandais ont inscrit deux essais à la suite de ballons portés. Et l'ouvreur Jonathan Sexton a rendu une copie magistrale au pied. Bref, après avoir remporté ses deux premières sorties à Lansdowne Road, le XV du Trèfle va mettre à rude épreuve ses ambitions à Twickenham contre l'Angleterre le 22 février.

Le XV de la Rose, battu en ouverture en France (26-24), s'est rassuré en étrillant l'Ecosse à Edimbourg (20-0). Mais, il a affiché un manque de réalisme qui pourrait se révéler bien plus handicapant face à l'Irlande.

LA FRANCE CONFIRME

Ça y est, la France est sortie du tunnel dans lequel elle se trouvait en 2013, année noire conclue par huit défaites, un nul et deux victoires seulement. Victorieuse au bout du suspense de l'Angleterre au Stade de France le 1er février, la France a confirmé face à l'Italie dimanche, en dépit d'une première période bien terne. En inscrivant trois essais coup sur coup en début de seconde période, les Bleus ont porté un coup d'accélérateur fatal, avant de resserrer le jeu.

Avec deux succès comme l'Irlande, le XV de France est donc bien placé pour laver l'affront du Tournoi précédent, terminé à la dernière place. Mais cela passe par une belle performance à Cardiff vendredi 21 février face à un XV de Galles revanchard.

GALLES DANS LE DOUTE

Est-ce une conséquence de l'ambiance délétère en raison de la guerre que se livrent les provinces et la Fédération ? Le XV du Poireau n'est en tous cas toujours pas rentré dans son Tournoi, après sa défaite en Irlande qui suit une courte victoire contre l'Italie (23-15) en ouverture. Ce sera donc très compliqué pour les hommes de Warren Gatland qui visent un troisième titre d'affilée, ce qui serait un record.

S'ils n'ont plus tout à fait leur destin en mains, les Gallois pourront toutefois se racheter un peu de marge de manoeuvre en battant au Millennium le XV de France. Il faudra pour cela guérir l'inquiétante stérilité offensive et la fébrilité dans les zones de marque affichées contre l'Irlande.

ITALIE - ECOSSE, CHOC DETERMINANT

Comme ce fut souvent le cas par le passé, la confrontation entre l'Italie et l'Ecosse, programmée le 22 février à Rome, sera déterminante pour la dernière place, voire la Cuillère de bois. Les deux équipes ont pour l'instant perdu leurs deux premières sorties, mais en livrant des contenus bien différents.

L'avantage est à l'Italie, qui a remporté ses trois dernières confrontations contre l'Ecosse à Rome. Avec une ligne de trois-quarts rajeunie, les Azzurri ont posé énormément de problèmes au pays de Galles en ouverture. Et contre la France, en dépit d'un score fleuve, ils ont dans l'ensemble bien résisté.

Le constat est bien plus inquiétant pour le XV du Chardon, qui n'a inscrit que six points dans la compétition et n'a plus marqué d'essai depuis quatre matches. A Murrayfield, les hommes de Scott Johnson ont été surclassés dans tous les compartiments par l'Angleterre. Et l'état déplorable de la conquête ne leur donne guère de confiance pour l'avenir.

 
 

commentaires


  • gipsy0612/02/2014 17:55

    c'est parce qu'il faut regarder l'hémisphère sud...

  • DH9610/02/2014 22:46

    2 journées seulement de jouées et déjà les journalistes parlent de grand chelem... Attendez d'être à la 4ème journée pour l'envisager. À la 5eme pour en parler, que ce soit pour la France ou l'Irlande. Et encore on a évité le titre "La France, l'Irlande et le Pays de Galles en piste pour le Grand Chelem" après la première journée.

  • mixo6310/02/2014 21:53

    Quand j'y pense l'année prochaine yora Schmidt du coté Irlandais et Cotter en Écosse .... Bientôt Azéma en séléction nationale ^^ mais laquelle ? :P