Papé - Italie France - 3 février 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

XV de France – Pascal Papé et Vincent Clerc forfait contre le pays de Galles

Papé et Clerc forfait contre le pays de Galles

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/02/2013 à 20:33 -
Par Rugbyrama - Le 04/02/2013 à 20:33
Les Bleus ne sont pas vernis puisque le capitaine, Pascal Papé, est contraint de déclarer forfait face aux Gallois. Tout comme l’ailier Vincent Clerc.

C’est une tuile dont Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, se serait bien passée après la gifle reçue dimanche à Rome. Son capitaine, Pascal Papé (32 ans ; 45 sélections), ne sera pas de la partie, samedi prochain, face au pays de Galles pour la deuxième journée du Tournoi des 6 nations. Sorti à l’heure de jeu, grimaçant et boitant, soutenu par deux soigneurs, le deuxième ligne du Stade français est touché au niveau des lombaires. "Je peux annoncer que Pascal Papé sera absent contre le pays de Galles. Il souffre d'une lombosciatique", a précisé Saint-André en conférence de presse ce lundi. Des examens pratiqués dimanche soir ont révélé une "lombosciatique gauche aiguë", c'est à dire des douleurs fortes aux lombaires s'étendant à la jambe. La durée exacte de son indisponibilité n'est pas encore connue.

Clerc également forfait, Suta convoqué

Pour faire face à la défection de Papé, le sélectionneur tricolore a décidé d’appeler en renfort le Toulonnais Joselino Suta (30 ans ; 3 sélections). Celui-ci faisait partie de la liste des 33 joueurs retenus pour préparer la rencontre face à l’Italie mais avait été écarté, comme neuf autres éléments, afin de réduire le groupe à 23. Très sollicité avec le RCT, (591 minutes jouées depuis fin novembre), Suta avait montré de bonnes choses lors des tests automnaux pour ses premières apparitions chez les Bleus.

Autre forfait pour le XV de France: celui de l’ailier toulousain Vincent Clerc (31 ans ; 64 sélections). Touché à une cuisse en championnat juste avant le rassemblement des Bleus à Marcoussis fin janvier, le meilleur marqueur d’essais français en activité n’avait pu postuler pour la rencontre de dimanche face à l’Italie. Des examens avaient conclu à une période d'indisponibilité allant de 8 à 10 jours. La guérison semble prendre un peu plus de temps. "Il ne postulera pas car apparemment, il ne peut pas recommencer à courir avant mercredi", a déclaré lundi Saint-André. Quand rien ne sourit…