Papé - XV de France - 8 novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

XV de France - Papé: "Beaucoup de craintes"

Papé: "Beaucoup de craintes"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/02/2013 à 15:50 -
Par Rugbyrama - Le 02/02/2013 à 15:50
S'ils écoutent leur capitaine, les Bleus ne risquent pas d'être piégés par un excès de confiance: Pascal Papé s'est chargé de rappeler la force de l'Italie avant l'ouverture du Tournoi.

Comment abordez vous ce match face à l'Italie ?

Pascal PAPE: On l'aborde avec beaucoup de craintes. Il y a deux ans, l'équipe de France avait perdu. L'an passé, cette équipe italienne nous avait posé beaucoup de problèmes. On s'est bien préparé même si ça a été court. On espère se donner les moyens de rivaliser et essayer de gagner.

Qu'est-ce qui a changé chez cette équipe italienne ?

P.P: Elle sort d'une excellente tournée en novembre. Ils ont joué l'Australie et ils ont perdu de peu. Ils auraient même pu gagner. Je le répète, l'an passé ils nous ont posé des problèmes. L'Italie est une équipe qui progresse. Il faut essayer de gagner en Italie comme on essaye de gagner en Angleterre ou en Irlande. Elle fait partie désormais des grandes nations.

Vous jouerez pour la première fois au stade olympique de Rome : cela conduira t-il à prendre ce match encore plus au sérieux ?

P.P: C'est un détail. On va surtout jouer l'Italie qui sera soutenue par 70 000 supporters. J'espère que cela nous fera rentrer plus vite dans le match. Mais je suis pas sûr que ce soit déterminant.

Le premier match Tournoi est-il le plus difficile à appréhender ?

P.P: Il y a beaucoup de motivation. Il y a aussi beaucoup d'excitation depuis le début la semaine. Nous avons vécu de belles choses en novembre et on a tous envie de continuer sur cette lancée. Parfois l'excitation et la motivation prenne le dessus sur la qualité mais j'ai le sentiment qu'on s'est bien recentré.

Vous projetez-vous sur la suite du Tournoi ?

P.P: Non. Ma priorité c'est Italie. Il faut battre l'Italie. L'histoire récente montre que c'est difficile. L'ensemble des joueurs est axé sur ce match. On fera le bilan après. Ce match est déjà très important.

Quel est, selon vous, la principale force du XV de France ?

P.P: Avec la tournée du mois de novembre, nous avons cumulé de la confiance. Ce serait peut-être dans la régularité. Dimanche, j'espère que nous resterons dans cette régularité qui nous a fait beaucoup de bien au mois de novembre.

Avez-vous parlé à vos coéquipiers de la défaite, lors du tournoi 2011 ?

P.P: Il faudra s'en servir. C'était la première. Cela veut dire que les Italiens sont largement capables de battre l'équipe de France. Mais je n'ai pas eu besoin de le dire, tout le monde le sait. Et les joueurs qui étaient là savent que cela a marqué l'équipe de France