Groupe France 30 janvier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

"La période d'observation est terminée"

"La période d'observation est terminée"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/02/2013 à 15:09 -
Par Rugbyrama - Le 01/02/2013 à 15:09
Vous avez été nombreux à questionner un journaliste de Midi Olympique sur la stabilité prônée par Philippe Saint-André depuis plusieurs mois. Revivez le chat.
 

YF: Huget en 15, est-ce la bonne solution ?

Simon VALZER: Le XV de France a perdu son arrière titulaire avec Brice Dulin, blessé et opéré aux adducteurs. Derrière, les solutions ne sont pas légions: Maxime Médard revient de blessure et n'a pas encore retrouvé son plus haut niveau, et Benjamin Fall a estimé qu'il était plus à l'aise à l'aile. Yoann Huget évolue régulièrement à ce poste en club. Saint-André, ce vendredi, a ainsi rappelé qu'il comptait 6 titularisations à ce poste en onze matchs. En cas de besoin, François Trinh-Duc couvrira ce poste, comme l'a expliqué le sélectionneur.

Matu: L'avènement de l'ère Saint-André semble marquer l'éclosion de nombreux talents dans les lignes arrières mais un relatif affaiblissement du pack du XV de France (en particulier en première ligne). Partagez vous cette opinion et est-ce annonciateur d'un jeu plus débridé ?

Simon VALZER: Le mot "affaiblissement" me paraît exagéré. Certes, le XV de France devra, à court terme, trouver le digne héritier de Nicolas Mas. Idem à gauche. Au talonnage, la France est bien fournie. Hormis ces deux postes, Saint-André a injecté du sang neuf dans le pack: Taofifenua, Vahaamahina, Chouly ont relancé la concurrence. Et Maestri n'a que 25 ans... Concernant le jeu débridé, il est vrai que Saint-André s'appuie sur la fraîcheur de jeunes joueurs pour apporter du panache à son jeu de ligne. Mais l'objectif reste très pragmatique: la victoire avant tout. S'il faut taper des chandelles et occuper le terrain pour gagner à Twickenham, Saint-André le fera. Peut importe le flacon, tant qu'il y a l'ivresse... non ?

jauzy19: N'est-ce pas surprenant de n'avoir aucune surprise ?

Simon VALZER: Pas de surprises, certes, mais quelques évènements sont tout de même à noter sur cette composition: le retour de Bastareaud, celui de Dusautoir, Huget à l'arrière... Mais en effet, pas de joueur sorti du chapeau. Décevant ? Pas vraiment. Philippe Saint-André veut de la continuité. Son groupe a été performant en novembre: pourquoi en changer ? Nombre de changements ont été dictés par des blessures. Il était inutile de compliquer davantage la chose. La période d'observation est terminée pour le moment, et PSA veut remporter le Tournoi malgré un calendrier défavorable.

Thibaut COZ: Quelle est la position réelle de François Trinh-Duc ?

Simon VALZER: François Trinh-Duc est définitivement ouvreur. En club, tout du moins. En équipe de France, les cartes sont redistribuées, comme le montre le "cas Fofana". Philippe Saint-André attend de Trinh-Duc qu'il couvre le poste d'arrière, en cas de coup dur. L'ouvreur montpelliérain a travaillé son jeu au pied, a gagné en longueur, et est performant sur les ballons hauts même s'il s'est fait une grosse frayeur la semaine dernière contre Agen. Il est aussi rapide, et excellent défenseur. Après, son placement sera t-il irréprochable à un poste où il n'a pas l'habitude d'évoluer ? L'histoire nous le dira.

Pascal: Nyanga recalé, difficile pour celui qui a fait de grosses performances lors de la tournée de novembre, non ?

Simon VALZER: L'éviction de Yannick Nyanga a été, pour Saint-André, un "crève-coeur". Et on comprend le sélectionneur au vu des performances du Toulousain en novembre. Mais depuis, il a légèrement faibli, et n'est plus toujours titulaire en club. Comme Saint-André applique la politique de l'homme en forme, c'est sûrement parce que Dusautoir et Ouedraogo étaient en meilleure forme. Dusautoir a, parait-il, affiché une mobilité impressionnante lors de la séance d'opposition. Mais l'on reverra très vite Yannick Nyanga.

Nenes: Parra et Trinh-Duc qui boudent. N'est-ce pas un attitude négative pour le groupe et pour l'image du rugby ?

Simon VALZER: Il nous semble difficile d'affirmer que ces joueurs "boudent". Simplement, ils sont des compétiteurs, et détestent être relégués aux seconds rôles, ce qui est compréhensible. Avec leurs clubs, ces deux joueurs ont été très performants: Clermont termine invaincu en H Cup, et Montpellier s'est qualifié. Ils attendent leurs heures respectives. Mais aucun d'entre eux n'a fait de déclarations qui trahiraient une attitude négative à l'encontre du groupe.

Antoine: Malgré une blessure, le fait qu'il n'ai pas joué récemment et la forte concurrence en troisième ligne, Fulgence Ouedraogo semble installer titulaire. Peut-on dire qu'il soit devenu essentiel dans le système de Saint-André ?

Simon VALZER: Effectivement, Fulgence Ouedraogo a pris de l'importance dans le système de jeu de Saint-André. Notamment en touche. Ce vendredi matin, en conférence de presse, Saint-André a déclaré qu'il était le principal preneur de balle en touche: "Fufu" est en effet léger, très tonique, et doté d'un excellent jump. Enfin, son rayon d'action est tel qu'il joue un grand rôle dans la conservation du ballon.

Guest: Ne pensez vous pas que Forestier comme pilier gauche ne va pas fragiliser la mêlée française ?

Simon VALZER: Certes, Yannick Forestier sort de trois prestations mitigées en mêlée fermée: à Northampton, contre l'Ulster, et à Bayonne. Mais l'accuser tiendrait du mauvais procès. Tout le monde sait que la mêlée est un secteur hautement collectif, et que le CO compte de nombreux blessés au sein de son pack, en première comme en deuxième ligne. Aussi puissant soit-il, le pilier tarnais ne peut supporter à lui seul la charge d'un pack adverse. En équipe de France, Forestier sera aux côtés de joueurs de premier ordre. Et le Tarnais a enchaîné les excellentes performances en novembre, alors qu'il découvrait seulement le très haut niveau.

Jean claude dus: Suis-je le seul scandalisé par l'absence de Buttin, meilleur arrière français et Nyanga, meilleur joueur français actuel ?!! Ou allez-vous continuer la langue de bois pendant longtemps Mr Valzer? Cordialement.

Simon VALZER: Si Yannick Nyanga est le meilleur joueur français actuellement, comment se fait-il qu'il n'était que remplaçant pour un huitième de finale décisif en H Cup avec Toulouse ? Et la semaine suivante, en championnat, contre Biarritz ? L'absence de Jean-Marcellin Buttin est, quand à elle, plus difficile à expliquer. Mais le jeune Clermontois, excellent en club, a peut-être été victime de la polyvalence des autres joueurs: Fall et Huget sont aussi polyvalents, et Trinh-Duc peut jouer à l'arrière... Il est donc victime d'une sorte d'embouteillage dans le triangle d'attaque.