McLean - Italie Irlande - 16 mars 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

Tournoi des 6 nations - Italie-Irlande (22-15) - Grande première pour l'Italie

Grande première pour l'Italie

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/03/2013 à 18:34 -
Par Rugbyrama - Le 16/03/2013 à 18:34
Dominatrice dans l'envie et le combat, l'Italie a obtenu le premier succès de son histoire face à l'Irlande dans le cadre du Tournoi des 6 nations (22-15).

Ce n'était donc pas un exploit. Non, la victoire de l'Italie contre le XV de France n'est définitivement pas une surprise isolée. Après les Tricolores, ce sont aujourd'hui les Irlandais qui sont tombés à Rome. Devant 80 000 spectateurs acquis à leur cause, les Transalpins ont réalisé un nouveau match solide. Remontés à bloc, notamment parce qu'il s'agissait de la dernière sélection de Andrea Lo Cicero avant sa retraite internationale, les Italiens ont pourtant eu du mal à rentrer dans le match.

Maladroits et indisciplinés, ils ont subi les attaques irlandaises durant les premières minutes. Menés au score après une pénalité de Paddy Jackson (0-3, 6e), ils se sont ensuite réveillés et à l'image des rencontres précédentes, ils ont fait confiance aux fondamentaux: la touche et la mêlée. Un sérieux payant puisque la défense irlandaise n'a pas su contrecarrer les plans orchestrés par Jacques Brunel. Repassés devant au score (6-3, 22e), les Italiens ont continué sur leur lancée et profité d'un carton jaune distribué à Brian O'Driscoll, pour alourdir la marque en fin de première mi-temps (9-6, 40e).

Une première dans l'histoire

Ultra-dominateurs au retour des vestiaires, ils ont acculé l'Irlande dans son camp pendant de très longues minutes. Une patience qui leur a même permis d'inscrire le seul essai de la rencontre grâce à l'ailier Venditti (16-6, 50e). Alors que l'on pensait que le match avait définitivement basculé avec ces dix points d'avance, le XV du trèfle a sorti la tête de l'eau. Trois pénalités et un carton jaune distribué à Sergio Parisse, revoilà les coéquipiers de Rob Kearney à un petit point au score (16-15, 64e). Certainement galvanisée par l'ovation offerte à Lo Cicero, la Squadra Azzurra a bien mieux terminé cette rencontre. Sur un contre en touche, ils ont glané une énième pénalité (19-15), repoussant l'Irlande à un essai.

Suffisant pour l'emporter puisqu'ils ont ensuite conservé le ballon et occupé le camp adverse jusqu'au bout. Ils l'emportent finalement 22-15 et décrochent un succès historique. Pour la première dans le tournoi, l'Italie s'impose face à l'Irlande et s'assure de terminer devant la France au classement général. Et pour la première fois depuis 2007, les Transalpins gagnent deux matchs dans une même édition du Six Nations. Jacques Brunel avait prévenu qu'il faudrait compter avec l'Italie pour la Coupe du monde en 2015. On commence sérieusement à croire qu'il avait raison.

 
 

commentaires


  • Abeille2417/03/2013 15:47

    Il Strego ?

  • Utilisateur60000001958255717/03/2013 15:42

    Un gros moment d'émotion pour un pilier qui m'a servi de modèle, parmi d'autres, lorsque Andrea Lo Cicero est sorti du terrain. En dehors de ça, les Italiens m'ont encore donné raison (et ça m'a permis de récupérer une pinte de plus ! Yeah !) et on remarque qu'avec leur envie habituelle (et Sergio Parisse, sans qui l'Italie semble perdue) et la structure mise en place par Brunel, ça marche bien. Tant mieux pour eux ! Quand à ceux qui réclament Brunel pour l'équipe de France, je ne pense pas qu'il aurait des résultats si différents de PSA. Tout est question de paramètres (parmi cela, joueurs, fatigue, championnat ...) et ceux-là sont différents entre l'Italie (dont la plupart des joueurs jouent en Ligue Celte, dans les deux provinces majeures d'Italie, avec un peu de H-Cup, beaucoup de repères communs, moins de matchs donc moins de fatigue ...) et la France (Beaucoup de joueurs dans beaucoup de clubs, Top 14, H-Cup, Heinekid Cup, donc plus de fatigue, peu de repères collectifs ...). Donc, Brunel fait de très bonnes choses avec l'Italie, mais rien n'est moins sûr qu'il aurait fait mieux que PSA si il était à la tête de l'EDF.

  • Occitaniak6617/03/2013 13:40

    Il est en contrat avec l'Italie jusqu'à quand Mr Brunel? Parce que je connais l'équipe une autre nation à remonter.... Je dis ça, je dis rien....