6 Nations

Tournoi des 6 nations 2013, pays de Galles-Angleterre (30-3) - Magnifiques Gallois !

Pays de Galles30 - 3Angleterre

Auteur d'un match exceptionnel, le pays de Galles prive l'Angleterre du grand chelem (30-3) et remporte la compétition pour la deuxième année de suite.

 
Magnifiques Gallois ! - Rugby - 6 NationsAFP
 

Si les Gallois n’étaient pas passés à côté de leur première mi-temps contre l’Irlande en ouverture du Tournoi, tout le monde célèbrerait à cet instant leur deuxième grand chelem consécutif. Mais les hommes de Gethin Jenkins ont livré une splendide partition face aux Anglais (30-3) pour renverser la vapeur et gagner ainsi la compétition. Ce n’était donc pas un mensonge. Le Millenium Stadium de Cardiff, toit fermé, était le théâtre de la finale du Tournoi des VI Nations, cuvée 2013. Dès les hymnes, les yeux rougis des Gallois n’avaient trompé personne sur les intentions du XV du Poireau: aller chercher une victoire dans le Tournoi, et accessoirement, priver les Anglais du grand chelem. Les soldats de Rob Howley ont donc usé de rythme pour perturber l’équipe adverse. D’ailleurs, les Anglais rentraient assez mal dans le match et étaient beaucoup pénalisés. Avant la 25e minute, ils avaient déjà été sifflés cinq fois. Soit autant qu’en 80 minutes contre l’Italie la semaine dernière.

Leigh Halfpenny en profitait pour enchaîner les coups de pied gagnants (3e, 18e, 20e, 9-0). Le pack rouge prenait le meilleur en mêlée fermée et obtenait deux bras cassés et une pénalité. Les avants anglais étaient souvent pris à la faute pour ne pas se sortir de la zone plaqueur-plaqué (10e Marler, 17e Youngs). Le pays de Galles se montrait aussi dangereux sur les contre-attaques. George North, friand d’espaces, partait à l’abordage sur des ballons de récupération. Il fallait un bon retour de Farrell le long de l’aile gauche pour éviter le pire (38e). Le même North qui était stoppé par une cuillère de Brown après une interception qui faisait suite à une belle séquence anglaise non récompensée (32e).

Cuthbert signe le doublé

Les Anglais ont été bousculés dans le jeu et les impacts. Manu Tuilagi, l’arme fatale, était très bien contenu par le duo Roberts-J. Davies au centre du terrain. Malgré un jeu alléchant, aucun essai n’était marqué dans le premier acte. La faute à deux défenses très bien organisées. Il fallait attendre un ballon gratté, en deuxième mi-temps, sur une séquence anglaise pour assister au premier essai du match. En trois passes, les Gallois envoyaient le ballon sur l’aile d’Alex Cuthbert. L’ailier posait une accélération et raffûtait Brown pour aplatir en coin (57ème, 17-3). Là, démarrait la démonstration. Plus solides en mêlée, les Gallois récupéraient d’abord une pénalité dans l'épreuve de force (62e). Dan Biggar donnait trois points de plus à son équipe à la faveur d’un drop dans l’axe (65e, 20-3). Enfin, Alex Cuthbert venait enterrer les derniers espoirs anglais. Sur une percée de Warburton, le ballon filait jusqu’à Tipuric qui passait les bras entre deux défenseurs pour servir sur un plateau le doublé à Cuthbert (67e, 27-3). Merci et au revoir. Le gain du Tournoi étant acquis après le premier essai, la fin du match n’était que source de plaisir pour les Diables Rouges dans un antre en folie...

Le XV de la Rose, si jeune et talentueux, venait passer un test au Millenium. Il l’a raté. Et manque son premier grand chelem depuis dix ans. Ce qui profite aux Gallois qui conservent leur titre acquis en 2012 au prix d’un match splendide et d’un récital.

 - Rugbyrama@thomasperotto
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |