6 Nations

Tournoi des 6 nations 2013 - France-Galles (6-16) - Un nouveau couac pour les Bleus

France6 - 16Pays de Galles

Peu inspiré en attaque et totalement stérile, le XV de France s'est incliné au Stade de France face au pays de Galles (16-6). Un nouveau revers inquiétant.

 
Un nouveau couac pour les Bleus - Rugby - 6 Nations
 

Une seule inspiration. Une seule. Décisive. Assassine. Dans un match fermé à double tour, Dan Biggar, l’ouvreur gallois qui avait jusqu’alors brillé par son manque d’inspiration, n'était jamais parvenu à convertir la domination territoriale des siens, ni les avancées sur les impacts physiques de ses avants. A la 72 minute, il a trouvé la faille qui allait permettre au pays de Galles d'infliger à l'équipe de France une deuxième défaite en deux journées en ouverture du Tournoi des Six Nations (6-16). Profitant d’un énième déséquilibre provoqué par ses gros, Biggar, servi par Williams tout juste rentré, lobait le rideau défensif français et trouvait son ailier Georges North, en coin qui résistait au placage de François Trinh-Duc, arrière d’un soir. Premier essai de la partie, premier break. Suffisant pour venir à bout de Français totalement apathiques.

Paradoxalement jusqu’à cette 72e minute qui vit le match enfin s’emballer, c’est la France, dominée, qui s’était créée les deux occasions les plus dangereuses. En première période, alors qu’elle n’avait que trop rarement vu le ballon et le camp gallois, une pénaltouche lui avait permis de bénéficier d’une situation dangereuse, vendangée par un deux-contre-un mal négocié par Yoann Huget oubliant Wesley Fofana sur son aile. Puis par Benjamin Fall, initiateur d’une contre-attaque au pied, récupérant le ballon, mais le rendant, une nouvelle fois au pied au lieu de servir quatre partenaires sur sa droite.

Et maintenant, éviter la cuillère de bois

C’est tout et c’est bien peu. Qu’aurait-ce été sans Mathieu Bastareaud? Le Toulonnais a été le seul Français montrant de l’envie en défense, stoppant net Jamie Roberts qui venait agresser la ligne française. Bastareaud encore, qui tentait de mettre son équipe sur l’avancée. Insuffisant, largement insuffisant. Même pour venir à bout de Gallois qui n’avaient pas connu la victoire depuis huit rencontres.

Le rachat, après la défaite inaugurale à Rome face à l'Italie (23-18), dans ce Tournoi 2013, n’a jamais eu lieu. Les promesses nées d’une belle tournée d’automne sont définitivement enterrées. Tout est à refaire pour le sélectionneur Philippe Saint-André qui reste sur un bilan peu flatteur de deux victoires en six matches de Tournoi. C’est maigre. Et on ne voit pas comment ces Français pourraient se relever contre l’Irlande ou l’Angleterre, prochain adversaire des Bleus, qui bénéfice d’un boulevard pour gagner le Tournoi. La France, elle, va devoir tout faire pour éviter la cuillère de bois. C’est triste.

 

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |