6 Nations

Saint-André: "Je sens de la rébellion"

Le sélectionneur, Philippe Saint-André, a confié qu'il sentait une rébellion dans son équipe malgré la période compliquée que traverse le XV de France. Il est également revenu sur les raisons des trois changements qu'il a fait contre l'Ecosse et sur le choix du buteur.

 
Saint-André: "Je sens de la rébellion" - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

Le choix de Bastareaud

"Florian Fritz a une infection au pied et n’a pas pu s’entraîner depuis lundi matin. Une décision sera prise demain dans la journée quant à sa participation. Sinon, Gaël Fickou sera le 23e homme. Si Mathieu Bastareaud est cette fois-ci titulaire c’est parce que Florian n’est pas à 100%. Au même titre que Florian Fritz avait été titulaire contre l’Irlande parce que Mathieu n’avait pas pu s’entraîner correctement dans la semaine précédent la rencontre. Et puis, ces changements interviennent aussi par rapport aux particularités de l’Ecosse. On annonce beaucoup de pluie samedi soir au Stade de France. On veut donc apporter de la puissance".

Le choix Claassen

"Yannick Nyanga n’a pas actuellement la même fraîcheur et la même réactivité qu’au mois de novembre. Il est aujourd’hui à sa trentième feuille de match depuis le début de la saison. Yannick a été un très bon leader en touche, mais sa capacité à casser les plaquages, celle qui a fait sa force au mois de novembre, n’est pas aussi forte aujourd’hui. Il nous semble donc plus opportun de le faire rentrer en fin de match pour qu’il amène sa vitesse en fin de rencontre. Par ailleurs, Antonie Classen est très bon dans le un contre un et dans la gestuelle. Par rapport à ses deux entrées en cours de match, c’était intéressant pour nous de le voir débuter une rencontre".

Le choix Vahaamahina

"Sébastien Vahaamahina a fait 20 minutes de qualité contre l’Irlande. Cette une opportunité pour lui de débuter une rencontre de haut niveau. Il y a aura quand même du coaching. Nous pensons que Yoann Maestri est à 100% mais nous en saurons plus aujourd’hui. Il y a une séance de mêlée ce matin et une séance collective cette après-midi".

Le choix du buteur

"Sur le tir au but, nous sommes sur la même philosophie que la semaine dernière. Les trois buteurs Frédéric Michalak, Morgan Parra et Maxime Machenaud travaillent beaucoup. Il reste encore le l’entraînement du capitaine vendredi. Mais sur la cohérence, ce sera sûrement Frédéric Michalak qui commencera et Morgan Parra prendra en charge le jeu au pied plus long. Ils sont intelligents et lorsque l’un des buteurs est un peu moins bien, l’autre peut le soulager".

La réponse aux critiques

"Notre ami Clive Woodward s’occupe de l’athlétisme depuis quatre ans. Je ne remet pas en cause ses compétences. Mais il sait que pour construire un groupe, il faut savoir perdre. Je me souviens que ses premiers matchs à la tête du XV de la Rose avait été ponctués de quelques lourdes défaites. Quant à ses critiques sur Frédéric Michalak, il ne sait probablement pas que 80% des ouvreurs du Top 14 ne sont pas français. Nous savions au mois de novembre, malgré les victoires, que nous n’avions pas de marge. Aujourd’hui, dans une période difficile, nous avons la chance d’avoir un groupe qui adhère, qui reste soudé. Maintenant, j’ai envie que cette équipe se lâche et fasse plaisir au rugby français. Évidemment, nous sommes tristes de ce Tournoi. Mais je sens de la rébellion. Revenir comme ils l’ont fait en Irlande, c’est bien. Mais j’insiste, je veux que les joueurs se lâchent pendant 80 minutes".

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |