6 Nations

Philippe Saint-André, France-pays de Galles: "On veut retrouver de la colère"

Ce jeudi matin, le sélectionneur Philippe Saint-André a annoncé la composition de l’équipe qui affrontera samedi le pays de Galles. A l’exception du remplacement sur blessure de pascal Papé par Jocelino Suta, PSA n’a apporté qu’un seul changement. Exit Fritz, place à "Basta".

 
Saint-André : "On veut retrouver de la colère" - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

Le choix Bastareaud

"J’ai expliqué à Florian (Fritz) que ce n’était pas une sanction. On gagne ou on perd à 23. Ce n’est pas Florian Fritz qui a perdu seize ballons. Le choix de Mathieu Bastareaud, c’est une situation stratégique par rapport à la défense inversée des Gallois. Par ailleurs, c’est une opportunité de pouvoir aligner un 10, un 12 et un 13 qui jouent ensemble dans le même club. Pour les Gallois, Jamie Roberts est une pièce importante du système. C’est le joueur qui les fait avancer sur les ballons lents. Mathieu avait fait un match de grande qualité face à lui (ndlr : Toulon a affronté deux fois Cardiff en Coupe d’Europe). On veut surtout retrouver de la colère et une envie d’avancer. Mathieu peut nous apporter ça. Et, on sait que Florian apportera sa fraîcheur et ses qualités de puncheur défensif en cours de match". 

Le choix Suta

"Jocelino Suta a eu sept ou huit jours de vacances. Il a retrouvé de la fraîcheur et du "jump". C’est quelqu’un qui connaît les systèmes en touche. Il était l’un de nos leaders en touche au mois de novembre avec Pascal Papé et Fulgence Ouedraogo. Il connaît parfaitement les annonces. Quant au jeune Romain Taofifenua, il sait qu’il doit faire encore des efforts pour atteindre le haut niveau. Pour l’instant, nous le voyons davantage comme un "impact player" sur trente ou quarante minutes. Maintenant, en cas de blessure, il peut entrer au bout de deux minutes de jeu."

Le choix du capitaine

"Il n’y a aucun problème avec Thierry Dusautoir. J’ai toujours été honnête avec lui. Nous avions nommé Pascal Papé capitaine de ce Tournoi car lors de l’annonce du groupe des 33, Thierry était encore blessé. Il n’avait pas rejoué avec le Stade toulousain. Depuis, il a joué deux matchs et est même passé devant Yannick Nyanga. Avant la rencontre face à l’Italie, nous n’avions pas annoncé de vice-capitaine car on ne savait pas comment Thierry allait réagir sur 80 minutes. Nous ne savions pas si nous serions obligés de le "coacher" peut-être avec Chouly. Mais quand Pascal Papé s’est blessé, la question ne s’est pas posée. Si Lundi matin (à Rome, au lendemain de la défaite) je n’ai pas donné le nom du capitaine (en remplacement de Papé, blessé), c’est uniquement parce que je n’avais pas encore eu la réunion avec mes joueurs. Et je donne toujours les informations à mes joueurs en premier avant de les donner à la presse. Ça c’est clair."

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |