6 Nations

Pays de Galles-Irlande (22-30) - L'Irlande à Cardiff comme chez elle

Pays de Galles22 - 30Irlande

Réaliste et courageuse en défense, l'Irlande a décroché sa neuvième victoire en vingt ans à Cardiff (30-22). Le pays de Galles a payé cher son inefficacité.

 
L'Irlande à Cardiff comme chez elle - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

Le Millenium de Cardiff est un formidable écrin pour le rugby, à ciel ouvert, et il respire à lui seul l’ambiance d’un Tournoi des VI Nations. L’enceinte sacrée des Gallois a pourtant pris un gros coup sur la caboche, quand à la mi-temps, son équipe était menée au score. C’est surtout l’ampleur du score qui donnait ce coup de froid. 23 à 3. Une domination nette et sans bavure de la part d’une équipe irlandaise au sommet de son jeu. Le pays de Galles n’est sûrement pas guéri, enchainant un huitième revers de rang (cinquième défaite à domicile). Ce samedi, ils ont été bousculés dans tous les secteurs de jeu en première période. L’allant offensif du XV du Trèfle a donné le tournis à la défense.

Dès la 11e minute, Simon Zebo marquait son premier essai dans les 6 Nations. Il était à la conclusion d’un mouvement au large limpide, dans lequel Brian O’Driscoll a montré qu’il appartenait toujours aux légendes de ce sport. D’un passage de bras, il éliminait les deux derniers défenseurs gallois, qui laissait Zebo finir derrière la ligne (0-7). La domination des hommes de Declan Kidney s’est aussi traduite par ses avants. Et notamment en mêlée, où Adams Jones et Gethin Jenkins ont beaucoup souffert. Cian Healy ne laissait pas les honneurs à ses seuls trois-quarts et marquait le deuxième essai des Irlandais (24e, 0-17). Déjà un gouffre. Rory Best avait contré Dan Biggar dans ses 40m et l'action a été foudroyante. Heaslip, Zebo, Guilford ont en assuré la pérennité, avant que Cian Healy ne se charge de terminer le travail d’une puissante charge au ras.

Empruntés ballon en main, à l’image d’un Jonathan Davies qui a enchaîné les mauvaises passes, les Gallois ont subi et n’ont pas été capables de profiter des quelques ballons d’attaque à disposition. Halpenny avait sauvé la fanny en première mi-temps (34e), mais dans le même temps, Jonathan Sexton était lui aussi sur un nuage au pied (22e, 29e, 40e).

La réaction galloise !

Pour autant, les Gallois, blessés dans leur orgueil, ont offert une fin de match d’une splendeur éclatante. Tout le stade y a cru. Après un essai d’O’Driscoll dès le retour des vestiaires (43e, 3-30), le pays de Galles a renversé la vapeur et a constamment occupé le camp adverse. Deux essais gallois plus tard, le match était relancé. North d’abord, puis Halfepenny ont montré qu’ils valaient bien mieux que la pâle copie rendue en première mi-temps (60e, 15-30). Sous l’impulsion de Biggar ou North, les Gallois ont envoyé du jeu en permanence, bousculant des Irlandais réduits à défendre pendant plus de vingt minutes sur leur ligne.

Le XV du Trèfle a également joué vingt minutes à 14, après les cartons jaune de Best et Murray. Harnachés dans leur camp, ils ont résisté à la vague galloise qui peut quand même se mordre les doigts avec beaucoup d’occasions gâchées malgré une grosse domination. Le pilier Mitchell réduisait encore plus le score dans les dernières minutes, concrétisant un énième temps fort (76e, 22-30). L’Irlande s’impose pour la neuvième fois en 20 ans à Cardiff. Et ce Tournoi 2013 est lancé par un match fantastique.

 - Rugbyrama@thomasperotto
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |