Morgan Parra - entrainement xv de france - 30 janvier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

Parra: "Mettre son orgueil de côté"

Parra: "Mettre son orgueil de côté"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 31/01/2013 à 16:40 -
Par Rugbyrama - Le 31/01/2013 à 16:40
En concurrence avec Maxime Machenaud à la mêlée depuis l'arrivée de Philippe Saint-André à la tête du XV de France, Morgan Parra préfére relativiser.
 

Relégué au rang de remplaçant durant la tournée de novembre, excepté contre les Samoa, le demi de mêlée de Clermont, Morgan Parra (24 ans, 46 sélections) est revenu ce jeudi sur cette situation, alors que le XV de départ pour affronter l’Italie n’a pas encore été dévoilé: "Je ne me pose plus de questions, je préfère profiter de ces moments. Quand tu vois "la Nyangue" (Yannick Nyanga, écarté du groupe mercredi soir, ndlr) qui avait fait une très bonne tournée et qui aujourd'hui n'est plus dans le groupe, tu te dis que tu as la chance d'y être", ajoutant qu'il "pense savoir" quel sera son poste dimanche à Rome.

Joueur cadre sous l’ère Lièvremont, le Clermontois a débuté seulement quatre rencontres en dix matchs depuis que Philippe Saint-André a pris la tête du XV de France. Beau joueur, il a déclaré: "C'est comme ça, c'est le jeu. C'est sûr que c'est compliqué parce qu'on est des compétiteurs, on veut jouer tout le temps et être titulaire. Mais je le prends avec du recul parce que c'est une chance d'être dans ce groupe, de vivre ce genre de moments. Il faut mettre son orgueil de côté (…) L'essentiel, c'est de prendre du plaisir en club, ça m'aide à patienter. C'est là que je passe le plus de temps, c'est ma priorité".

Parra: "Titi sera écouté autant que Pascal"

Interrogé également sur le changement de capitaine au sein du XV de France, il a estimé que Pascal Papé "se complète" avec Thierry Dusautoir, anciennement capitaine. "Si +Titi+ a quelque chose à dire, il sera écouté autant que Pascal, vu sa personnalité, son passé, le fait qu'il a été capitaine. On a aujourd'hui deux capitaines au sein de l'équipe de France: un capitaine plus de jeu, meneur par l'exemple qui est Titi et un capitaine vie, en dehors qui est plus Pascal", a-t-il précisé.