Dusautoir - France - 3 février 2013 - Icon Sport
 
6 Nations

Italie-France (23-18), réaction - Thierry Dusautoir: "Ne pas garder la tête à Rome"

Dusautoir: "Ne pas garder la tête à Rome"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/02/2013 à 14:21 -
Par Rugbyrama - Le 04/02/2013 à 14:21
Quand l'équipe de France s'était inclinée à Flaminio il y a deux ans, Thierry Dusautoir était le capitaine des Bleus. Cette fois, c'est en tant que simple soldat que le flanker effectuait son retour en Italie. Pour le même résultat...
 

Que s'est-il passé ce dimanche ?

Thierry DUSAUTOIR : Tout le monde l'a bien vu. Sur l'ensemble du match, les débats ont été assez épiques mais dans le dernier quart d'heure, après avoir pris cet essai, nous n'avons pas eu la capacité de marquer. Dans les dernières minutes, nous avions la possession, on voulait inscrire cet essai. J'ai senti que chacun s'était battu mais nous n'y sommes pas parvenus.

Le spectre de Flaminio en 2011 était-il présent (défaite 22-21 NDLR) ?

T.D. : Je ne pense pas. Très peu de joueurs présents à Flaminio l'étaient ici, cette année. Oui, il est sûr que certaines défaites restent dans les esprits mais on fait justement tout pour les éviter à nouveau. Depuis un certain temps, l'Italie élève son niveau de jeu et mérite d'être respectée aujourd'hui comme une grande équipe.

Cette défaite marque-t-elle un coup d'arrêt ?

T.D. : C'est décevant car c'était le premier match du Tournoi. Maintenant, il existe deux solutions. Soit on garde notre esprit à Rome et on s'apitoie sur notre sort. Soit on récupère, on analyse et on prépare bien le prochain match. En termes de victoires, c'est forcément un coup d'arrêt. Mais cette équipe de France a clairement la capacité de faire un bon Tournoi. Elle doit réagir.

Vous restez un cadre de cette formation. Quel va être votre rôle dans les prochains jours ?

T.D. : Un nouveau cadre alors, un rôle que je viens d'intégrer. Malheureusement, j'ai l'expérience de ce genre de revers en Italie. Et je dis d'autant plus honnêtement que l'équipe de France a les moyens de réagir. Il faut penser au pays de Galles et ne pas conserver la tête à Rome.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×