6 Nations

Italie: Fidèle Castro

Dix ans que cela dure. Martin Castrogiovanni (32 ans, 82 sélections), le pilier droit trentenaire et barbu de la Squadra Azzurra n’aura manqué aucun des rendez-vous de l’événement rugbystique de l’hiver de l’Hémisphère Nord.

 
Italie: Fidèle Castro - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

Depuis 2002, il est un des fidèles de l’équipe italienne, toujours prêt à défier Français, Anglais, Ecossais, Irlandais et autres Gallois au cours de joutes épiques. Un Tournoi sans Martin Castrogiovanni, ce n’est pas vraiment un Tournoi. Cette année encore, il sera là prêt à caler le flanc droit de la mêlée italienne et à faire souffrir ses adversaires. Parlez en aux Andrew Sheridan, Sylvain Marconnet ou Cian Healy... De sacrés clients qui, à chaque rencontre avec le colosse barbu italien, savaient à quoi s’attendre: un combat titanesque. Réputé pour sa tenue en mêlée, Castrogiovanni n’en est pas moins précieux dans le jeu courant. Son rayon d’action ne se cantonne pas à la seule mêlée, ses départs au ras sont toujours à surveiller et son abattage dans les rucks en font une crainte pour tous ses adversaires. Castrogiovanni est une menace et pas seulement par sa barbe.

Arme de destruction massive

Et dire que ce pilier massif (1,88 m pour 122kg) n’est pas vraiment italien. Du moins, c’est un Argentin naturalisé italien. Né à Parana en Argentine, le pilier a commencé sa carrière à l’Atletico Estudiantes avant de migrer vers l’Europe et la botte italienne. Comme beaucoup d’autres, le capitaine italien Sergio Parisse en tête. L’Italie a su exploiter sa filière argentine depuis longtemps. Et apparemment cela lui a réussi. Pour le pilier, s’en suivront cinq ans à Calvisano où il se taille une réputation de dur à cuire en mêlée. Suffisant pour que le club anglais des Leicester Tigers s’intéresse à lui et le fasse venir outre-Manche. Là-bas, Castrogiovanni, pilier encore glabre, va apprendre les rudiments de la vie anglaise et de son championnat et réellement exploser en mêlée à haut niveau. En 2007, il est élu meilleur joueur du Premiership anglais. Depuis, il est un des indéboulonnables de la sélection italienne.

En 2013, cette année encore, Castrogiovanni sera avec Andrea Lo Cicero la tête de proue du pack italien. Jacques Brunel, le sélectionneur français en charge des Azzurri, en a fait un des leaders du jeu d’avants. Un jeu d’avants que le Gersois affectionne tant au point d’en faire une des forces de l’équipe italienne. Ce qui n’est pas pour déplaire à Castrogiovanni.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |