6 Nations

Irlande: Les anciens joueurs montent au créneau contre Kidney

Ce sont trois grands noms du rugby irlandais qui ont à nouveau critiqué le sélectionneur, Declan Kidney, pourtant leur ancien coach au Munster. Alan Quinlan (27 sélections), Peter Clohessy (54 sélections) et Mick Galwey (41 capes) ont souhaité que le contrat de Kidney ne soit pas renouvellé.

Irlande: Les anciens joueurs montent au créneau contre Kidney Ils critiquent notamment la destitution du capitanat de O'Driscoll et la titularisation de Jackson à la place de O'Gara.

" Il a eu une grande carrière, mais je pense qu'il est temps pour lui de passer à autre chose. Si j'étais lui, je me plais à penser qu'il sera assez courageux pour démissionner lorsque son contrat sera terminé", a souligné, Peter Clohessy, ancien pilier de l'équipe d'Irlande et du Munster sous les ordres de Kidney entre 1998 et 2002.

Alan Quinlan, ancien troisième ligne de l'équipe d'Irlande et du Munster sous les ordres de Kidney entre 1998 et 2002 et de 2005 à 2008, regrette les choix tactiques: "Il est soumis à une forte pression. La décision du capitaine a toujours été très importante pour lui. A l'époque, je lui avais dit que ce ne devrait pas être un gros problème si l'Irlande réalisait un grand Six Nations. Tout le monde aurait dit qu'il avait fait un bon choix. C'était une décision audacieuse et elle s'est retournée contre lui. Si vous avez un joueur comme Brian O'Driscoll sur le terrain, il est probablement trop bon pour ne pas en faire un capitaine. Jamie Heaslip a peut-être été intimidé par lui, mais là encore, si vous gagnez des matches, ces questions ne se posent pas. Le choix de Paddy Jackson a été une autre grosse erreur. J'avais dit avant le match que O'Gara aurait dû commencer parce que l'Irlande était sous pression donc qu'elle avait besoin de ce type de joueur pour tenir le score avec des pénalités. Même si dans le jeu en général O'Gara n'est pas à la hauteur, son efficacité dans les tirs aux buts est phénoménale".

Mick Galwey, ancien deuxième ligne de l'équipe d'Irlande et du Munster sous les ordres de Kidney entre 1998 et 2002, est plus nuancé: "A ce stade, je pense que nous devrions être derrière l'équipe d'Irlande. Nous sommes face à des Français qui sortent de trois défaites, donc le week-end prochain, ils vont se battre pour une victoire à l'Aviva. Quelles que soient les décisions que Declan ait faites, je pense que nous devons les respecter et soutenir l'équipe. Nous devons nous rappeler de ce que Declan a fait d'énorme pour le rugby irlandais. Même si il est temps pour lui de partir. Au milieu des Six Nations, vous ne pouvez pas changer d'entraîneur. Il faut s'en tenir à ce que nous avons pour les deux prochains matches".

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |