6 Nations

Irlande-France, Philippe Saint-André: "Michalak numéro un"

Le sélectionneur Philippe Saint-André a effectué trois changements pour affronter l’Irlande. Maxime Médard fait son entrée à l’aile, Florian Fritz relègue Mathieu Bastareaud sur le banc des remplaçants et Frédéric Michalak s’impose comme le "numéro un"...

 
Saint-André: "Michalak numéro un" - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

Le choix de Frédéric Michalak

"Frédéric a eu du repos ces derniers temps. Depuis trois semaines, il s’est régénéré. Les préparateurs physiques de Toulon échangent avec les nôtres. Sur va vivacité, il montre aujourd’hui plus de fraîcheur. Ses sensations à l’entraînement sont très bonnes. Ce n’est pas une sanction contre François Trinh-Duc. J’ai parlé avec François, il sait pourquoi il est remplaçant. Depuis neuf matchs, ce sont les quatre mêmes joueurs qui sont avec nous à la charnière. Ces quatre là travaillent ensemble aux entraînement. En novembre, on a plus vu Maxime Machenaud. Aujourd’hui, c’est un peu plus Morgan Parra. Mais nous sommes sur une même logique de quatre joueurs à la charnière. On leur fait confiance (…) A l’ouverture, Frédéric a été excellent en novembre et a joué cinquante minutes de qualité contre l’Italie. Pour l’instant, sur les huit derniers matchs, bien sur que le numéro un, c’est Frédéric Michalak. Mais, on croit en notre équipe, en nos charnières. Par ailleurs, avec Morgan et Frédéric, nous aurons deux buteurs sur le terrain".

Le choix de Florian Fritz

"Mathieu Bastareaud a eu quelques pépins en début de semaine. Il n’a pas pu s’entraîner lundi dernier. Voilà pourquoi Florian Fritz fait son entrée au milieu de terrain".

Le choix de Maxime Médard

"Nous avons préféré titulariser Maxime à l’aile, plutôt qu’à l’arrière. Depuis son retour de blessure, il a plus souvent évolué à ce poste. Surtout, il va nous apporter la qualité de son pied gauche et de la longueur dans le jeu au pied. Maintenant, il va aussi alterner durant la rencontre avec Yoann Huget à l’arrière. Yoann a réalisé de bonnes performances à l’arrière depuis le début du Tournoi. Et on sait qu’en Irlande, probablement sous la pluie puisque la météo n’annonce pas un ciel bleu, il va recevoir quelques chandelles".

Le choix de Nicolas Mas

"Nicolas Mas n’est pas en méforme. Samedi dernier, il a été mis en difficulté sur une seule mêlée contre Mont-de-Marsan. Le niveau international, c’est autre chose. Quand on voit que face à l’Argentine au mois de novembre, il faut attendre la fin de la première mi-temps pour voir la première mêlée, il n’y a pas d’inquiétude. Nicolas a été exceptionnel en novembre, très bon en Angleterre. Évidemment, tous nos joueurs ont beaucoup joué. C’est pourquoi, nous coachons beaucoup plus vite. Nous ne pouvons plus attendre la 70e minute pour faire les changements. Surtout, Nicolas Mas est un joueur important du groupe, un leader. Et nous en aurons besoin face aux Irlandais".

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |