Picamoles - France Angleterre - Mars 2012 - Icon Sport
 
6 Nations

Angleterre-France: Un inhabituel choc des extrêmes

Un inhabituel choc des extrêmes

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/02/2013 à 16:06 -
Par Rugbyrama - Le 23/02/2013 à 16:06
Ce samedi, les Bleus défient les Anglais dans leur antre de Twickenham (18h). Un match compliqué pour les hommes de Philippe Saint André qui pointent à la dernière place du classement du Tournoi des 6 Nations.
 

Le Crunch a une saveur particulière cette année. On avait pris l’habitude de voir les Français et les Anglais se disputer la victoire sur ce match. Mais pour cette édition, si l’Angleterre brille grâce à sa jeune et talentueuse nouvelle équipe, le XV de France peine toujours à faire la transition post Coupe du monde. Après deux revers face à l'Italie (23-18) et au pays de Galles (16-6), la France doit se racheter.

Icon Sport

Au delà de la défaite, les Français ont réalisé deux "non-matches". Toutes les belles promesses, toutes les certitudes et tout l’espoir des matches de novembre ont volé en éclats devant les deux prestations moroses du XV de France. Le sélectionneur, Philippe Saint-André, a donc pris ses responsabilités et changé la moitié de l’équipe pour donner un souffle nouveau. En effet, avec deux défaites et les déplacements à Londres et Dublin, l’avenir du XV de France paraît bien gris.

De l'autre côté, l'Angleterre est l’équipe en forme du moment. Sa victoire retentissante contre les All Blacks en novembre dernier a donné beaucoup de confiance et de sérénité au XV de la Rose. En allant gagner en Irlande, les Anglais ont pris mis une grosse option sur la victoire dans le Tournoi 2013 et sur le grand chelem. Après leur Coupe du monde ratée, la stratégie de Stuart Lancaster de faire confiance aux jeunes et de produire beaucoup de jeu semble arriver à maturité. Rien ne semble pouvoir les arrêter.

ILS ONT DIT

Icon Sport

Malgré les résultats, en Angleterre, on se méfie des Bleus dans un secteur en particulier. "Il n'y a jamais de mêlée française fragile, explique Graham Rowntree, entraîneur en charge de la mêlée anglaise. Nous nous préparons pour Thomas Domingo. Nous avons suivi ses matchs avec Clermont. C'est un excellent pilier de mêlée, un joueur compact, et très doué techniquement. Du côté tricolore, aucune pression dans cette rencontre à en croire Philippe Saint-André. "On n'y va avec aucun frein à main. Quel merveilleux challenge que d'aller à Twickenham. J'ai juste envie d'être fier d'une équipe qui va aller là-bas en donnant 120%. On a des joueurs qui vont être frais physiquement, donc on va pouvoir faire de bonnes séances. C'est important que le groupe vive bien, que le groupe se lâche sur le terrain."

LA STAT: 4

Lors de la deuxième journée du Tournoi en Irlande, les Anglais ont perdu quatre de leurs ballons en touche. Face au pays de Galles, les Français, eux, avaient réalisé un sans-faute (16 sur 16). Ce secteur sera sûrement une des clés du match. La titularisation de Christophe Samson vient en partie dans l’optique de bloquer les Anglais dans ce secteur.

LES EQUIPES

Icon Sport

Exit l’équipe triomphante du mois de novembre, Saint André a choisi de faire jouer les hommes en forme. Il a changé la moitié de l'équipe qui avait débuté à Saint-Denis contre le pays de Galles. Notamment, retour de la charnière constituée par Morgan Parra et François Trinh-Duc. Philippe Saint-André s’est constitué une équipe forte et combattante en incluant des nouveaux venus (Samson et Claassen) et des revanchards (Domingo et Nyanga). En face, les Anglais ont aussi durci leur paquet d’avants en faisant monter Courtney Lawes en troisième ligne et en préférant Hartley à T. Youngs au talonnage. Ce match promet d’être d’une intensité physique incroyable. La question est de savoir qui tiendra le plus longtemps...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×