Brian O'Driscoll - Galles Irlande - 2 février 2013 - Icon Sport
 
6 Nations

1ere journée Tournoi des 6 nations 2013 (bilan) - O'Driscoll toujours aussi vert, Biggar s'excuse

O'Driscoll toujours aussi vert, les excuses de Biggar

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 05/02/2013 à 15:25 -
Par Rugbyrama - Le 05/02/2013 à 15:25
La passe magnifique de Brian O'Driscoll, la performances de Luciano Orquera, celle d'Owen Farrell, la surprise Billy Twelvetrees, le cauchemar de Dan Biggar... Voici la première journée du tournoi des 6 Nations résumée en quelques images.  
 

Le chiffre: Deux défaites consécutives pour les Français en Italie, mais pas dans le même stade. En 2011 au Flaminio, les Bleus de Marc Lièvremont avaient perdu de justesse 22-21, avec un petit coup de pouce arbitral sur la dernière mêlée ; en 2013 au Stade Olympique ceux de Saint-André ont pris 23-18 sans qu'on y trouve rien à redire.  

Le calvaire: Le pauvre demi d'ouverture gallois des Ospreys, Dan Biggar, a fait ses excuses après le match. Non seulement, il n'a pas brillé dans le jeu mais il s'est fait contrer trop facilement par le talonneur Rory Best, ce qui a abouti au deuxième essai irlandais. Bon joueur de province, Biggar doit encore prouver qu'il peut apporter quelque chose sur la scène internationale.  

L'entrée en fanfare: Quand on débute en équipe nationale, il vaut mieux le faire dans une équipe euphorique. C'est ce qui est arrivé au remplaçant de Manu Tuilagi, Billy Twelvetrees, le centre de Gloucester, qui s'est tout de suite fondu au sein d'une équipe anglaise qui a largement dominé son sujet. Il a même marqué un essai. On verra bien s'il mérite autre chose qu'un statut de doublure. Il a pour lui l'avantage d'un nom rare et imagé ("douze arbres"). C'est déjà quelque chose. 

La confirmation: On n'a sans doute pas fini de voir jouer Owen Farrell, le jeune ouvreur des Saracens et accessoirement le fils de l'entraîneur adjoint du XV de la Rose. Son pied est d'une précision redoutable et sa longue passe vers Parling montre qu'il a aussi du talent offensif à revendre.  

Le geste: La passe de Brian O'Driscoll (34 ans ; 121 sélections) pour Simon Zebo sur le premier essai de l'Irlande à Cardiff. Un service impeccable après contact qui mobilise trois défenseurs et qui envoie le jeune ailier du Munster vers son premier essai dans le Tournoi. 

Le joueur: A 31 ans, Luciano Orquera, l'ouvreur italien d'origine argentine, a sans doute fait le meilleur match international de sa carrière: deux passes décisives vers Parisse et Castrogiovanni. Ce joueur a passé six ans en France, à Auch et à Brive, mais sans s'y forger une réputation extraordinaire.  

Le paradoxe: Les Ecossais ont souffert contre l'Angleterre et leur défaite 38-18 fut totalement méritée. Mais leurs deux essais de relance furent vraiment magnifiques avec un duo Maitland-Hogg dont on reparlera.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×