Saint André - Conférence de presse France - février 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

Saint-André: "La sélection, ça passe par les performances"

Saint-André: "La sélection, ça passe par les performances"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/01/2013 à 12:18 -
Par Rugbyrama - Le 11/01/2013 à 12:18
Le capitanat confié à Papé, le retour de Bastareaud ou l'objectif du Tournoi 2013: le sélectionneur Philippe Saint-André s'est voulu clair quant à ses choix.

Le capitanat de Pascal Papé:

"Je ne m'engage pas pour les trois saisons à venir. Un capitaine doit être un titulaire indiscutable. On ne veut pas mettre de pression sur Thierry Dusautoir. On veut lui donner le temps de revenir à son meilleur niveau, de redevenir le joueur qu'il a été. En attendant, Pascal Papé est capitaine. Son discours est bien passé en novembre. De toute façon, c'est un problème de riche. Avoir le choix entre deux joueurs de cette qualité, c'est un luxe".

Le retour de Bastareaud:

"La philosophie est la même que d'habitude. Nous avons conservé un noyau dur issue de la tournée du mois de novembre et ajouté les joueurs en forme comme Mathieu Bastareaud. Il fait des efforts énormes. Il a retrouvé de l'explosivité, de la vitesse. Il fait partie des joueurs avec un potentiel pour le très haut niveau. Pour nous, c'est important de le voir dans le groupe des 33. A l'instar de Florian Fritz qui pensait ne plus recevoir de bristol d'invitation, l'équipe de France est ouverte à tout le monde".

Fofana, trois-quarts centre ou ailier ?

"Depuis que nous sommes à la tête de l'équipe de France, Wesley est avec Pascal Papé celui qui a toujours été présent dans le groupe des 23 sélectionnés. Il a des qualités et le démontre chaque week-end. Il peut jouer douze, treize ou ailier. En novembre, il a commencé à l'aile mais a terminé trois matchs au poste de trois-quarts centre. On peut voir d'ailleurs sur la liste qu'il y a cinq trois-quarts centres, mais beaucoup sont des joueurs polyvalents. C'est aussi ce qui nous intéresse".

L'absence des anciens comme Rougerie, Harinordoquy et Yachvili

"Il y a des anciens dans cette liste. A commencer par Pascal Papé. La sélection, ça passe par les performances. Rougerie s'est blessé dernièrement et les deux Biarrots (Harinordoquy et Yachvili) n'ont pas retrouvé leur meilleur niveau. Aujourd'hui, à niveau égal, nous préférons choisir un joueur de 25 ou 26 ans plutôt qu'un joueur de 33 ou 34 ans".

Le poste de talonneur et l'éventuelle suspension de Szarzewski

"William Servat a arrêté sa carrière. Pour l'heure, il est pigiste dans son club. Il joue car il y a beaucoup de blessés. Même si William a eu une belle carrière, on pense à la prochaine Coupe du monde. Surtout, d'autres jeunes talonneurs arrivent comme celui de Toulon (Jean-Charles Orioli, NDLR). Guirado fait des gros matchs. Et quand je vois la prestation de Szarzewski à Toulon, face à une première ligne de très haut niveau, je ne suis pas inquiet. Il fait forte impression, que ce soit en mêlée ou dans l'activité. Quant à une éventuelle suspension, nous attendrons de connaître la décision de la commission de discipline".

L'objectif du prochain Tournoi

"Notre ambition, c'est faire mieux que l'an dernier. On va d'abord voir comment on va retrouver les joueurs le samedi 26 janvier. On va les suivre sur les trois prochains matchs avec attention, en espérant de pas avoir trop de blessés. Evidemment, nous avons des joueurs sur la liste cachée. Nous annoncerons le lundi 28 janvier à 19h30 un groupe de 23 joueurs le plus armé possible pour aller défier les Italiens".