pierre barcella palisson yachvili france 2011 - Icon Sport
 
6 Nations

Reçus à la repêche

Reçus à la repêche

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/03/2012 à 15:09 -
Par Rugbyrama - Le 14/03/2012 à 15:09
Arrivés lundi en fin d'après-midi, les nouveaux appelés en équipe de France ont dû rapidement prendre leurs marques à Marcoussis, terrain connu pour beaucoup d'entre eux mais une véritable découverte pour Jean-Marcellin Buttin. Deux jours intenses mais réjouissants pour les repêchés du dernier match
 

"Que du plaisir." Voici la première réponse de Dimitri Yachvili, Florian Fritz, Julien Pierre, Alexis Palisson, Fulgence Ouedraogo et Jean-Marcellin Buttin, petit nouveau et dernier à se présenter au point presse de ce mercredi à Marcoussis. Des sourires et un vent de fraîcheur au CNR, malgré l'entraînement intense du matin, qui feraient presque oublier la défaite de l'équipe de France face à l'Angleterre samedi dernier au Stade de France. Eux étaient forcément déçus devant leurs télévisions mais ils ne boudent pas leur plaisir de revenir chez les Bleus. "Surpris mais aussi très heureux de retrouver Marcoussis et les copains pour ce super challenge face au pays de Galles", résume le deuxième ligne clermontois Julien Pierre.

"S'intégrer rapidement"

Aucun d'eux n'a encore eu de discussions avec le nouveau boss Philippe Saint-André. Tout est allé très vite depuis l'annonce du groupe ce lundi à 13h45. A l'image de leur arrivée au CNR où ils ont à peine eu le temps de saluer leurs partenaires. "Cinq minutes après notre descente du taxi, nous étions à la séance vidéo", rigole Pierre encore étourdi par cette journée folle. "Je commençais ma séance de musculation avec mon club quand j'ai dû arrêter pour me préparer à partir." Et depuis, c'est une course contre la montre qui s'est engagée. "Nous essayons de travailler du mieux possible car nous avons beaucoup de choses à assimiler en une semaine", constate le revenant Florian Fritz qui "ne veut pas calculer. L'important est de s'intégrer rapidement. Après, j'essaierai de saisir ma chance si j'ai la chance de jouer."

"Apporter notre fraîcheur"

Des discours plein d'humilité répétés à l'unisson par les derniers appelés de ce tournoi 2012. Nouveaux paris de Philippe Saint-André pour défier un pays de Galles aux portes d'un grand chelem. Mais tous sont encore d'accord : "Nous allons apporter notre fraîcheur aussi bien physique que mentale." Pour l'instant, aucune pression autour de leurs retours, parfois espérés, d'autres surprises ou leur grande première comme c'est le cas de Jean-Marcellin Buttin, souriant et détendu malgré une nuée de micros devant lui. "Philippe m'a dit de jouer comme en club, c'est tout." Agé de 20 ans ou malgré la trentaine passée, ils gardent tous les pieds sur terre.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×