Joie Galles Vainqueur 6 nations 2012 - DPPI
 
Article
commentaires
6 Nations

Notre XV du Tournoi

Notre XV du Tournoi

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 19/03/2012 à 10:04 -
Par Rugbyrama - Le 19/03/2012 à 10:04
La jeunesse galloise a vraiment impressionné tout au long du Tournoi 2012 et c'est en toute logique que nous retrouvons sept éléments dans notre XV type. L'ouvreur anglais Owen Farrell a tout d'un grand. Chez les Bleus, Wesley Fofana et Thierry Dusautoir ont su tirer leur épingle du jeu.

15 Leigh Halfpenny (Galles).- Il n'est pas le plus grand mais l'arrière gallois a fait preuve de beaucoup d'assurance sous les chandelles. Des jambes de feu et une précision au pied redoutable. Offre la victoire en Irlande à la dernière minute. Meilleur réalisateur du Tournoi (66 points)

14 Tommy Bowe (Irlande).- Un début en fanfare avec notamment deux doublés face à l'Italie puis la France. De grosses qualités de finisseur, même s'il a fini la compétition visiblement fatigué. Meilleur marqueur de la compétition (5 essais).

13 Jonathan Davies (Galles).- En voilà un qui ne fait pas beaucoup de bruit chez les Gallois. Auteur d'un Mondial prometteur, il a explosé lors du Tournoi, en se montrant excellent tant sur le plan défensif qu'offensif. Disposant d'un centre de gravité assez bas, il s'avère difficile à plaquer.

12 Wesley Fofana (France).- La révélation française de la compétition. Lancé dans le grand bain par Saint-André, il a réussi l'incroyable performance de marquer quatre essais lors de ses quatre premières sélections. Très actif, dynamique et percutant, il a souvent fait la différence en attaque.

11 George North (Galles).- Après le lutin gallois Shane Williams, le pays de Galles dispose désormais d'un monstre physique tout aussi efficace. Seulement 19 ans pour North qui fait pourtant preuve d'une incroyable maturité. Sa puissance et sa vitesse en font un véritable poison pour les défenses qui se concentrent énormément sur lui, libérant ainsi des espaces pour ses partenaires.

10 Owen Farrell (Angleterre).- Après Wilkinson, l'Angleterre s'est trouvée une pépite à l'ouverture. Et pourtant, le jeune talent des Saracens n'était pas destiné à évoluer à ce poste. Portant le numéro 10 lors des trois derniers matchs, il s'en est remarquablement tiré, sachant alterner le jeu à merveille. Un jeu au pied également de belle qualité.

9 Mike Phillips (Galles).- Derrière un pack qui a régulièrement avancé, Mike Phillips a évolué dans un fauteuil. Le Bayonnais s'est mué comme à son habitude en neuvième avant quand il le fallait. Même si on peut lui reprocher quelques péchés de gourmandise.

7 Dan Lydiate (Galles).- Un Tournoi monstrueux. S'il est le moins connu de la troisième ligne galloise, il s'est échiné dans le combat et a plaqué à tour de bras. Il a parfaitement comblé le Tournoi en demi-teinte de son compère et capitaine Sam Warburton.

8 Sergio Parisse (Italie).- Une activité débordante pour le meilleur Italien de ces dix dernières années. Le capitaine de la Squadra Azzura a tenu son équipe à bout de bras, en jouant tout le temps en avançant. Toujours au soutien, précieux en conquête et bon attaquant. Il n'a jamais baissé de rythme.

6 Thierry Dusautoir (France).- Le meilleur plaqueur de la compétition (79 plaquages!). Défensivement, il n'y a pas mieux que lui en Europe. Une grosse activité et une faculté étonnante à mettre la pression sur les attaques adverses. A confirmé sans soucis son titre de meilleur joueur IRB en 2011.

5 Ian Evans (Galles).- Titulaire lors des cinq matchs du Tournoi, Evans a parfaitement calé la mêlée galloise et s'est montré précieux en touche. Dans le travail de l'ombre, il a excellé, assurant ainsi des sorties de balle propres.

4 Richie Gray (Ecosse).- Il n'a que 22 ans. Et pourtant, on ne présente déjà plus le géant écossais à la tignasse blonde. Le joueur de Glasgow fait preuve d'une mobilité incroyable et demeure un élément indispensable dans le système de jeu écossais. Meilleur preneur de balle en touche de la compétition.

3 Dan Cole (Angleterre).- Tout au long du Tournoi, le pilier anglais n'a cessé de poser des soucis à ses vis-à-vis en mêlée fermée. Avant de finir en apothéose face à l'Irlande où il a mis au supplice Cian Healy.

2 Rory Best (Irlande).- Régulier dans ses prestations, le joueur de l'Ulster s'installe au poste de titulaire du pack irlandais et fait oublier Jerry Flannery. Très présent dans le jeu grâce à son dynamisme, il n'en oublie pas d'être précis dans ses lancers en touche.

1 Gethin Jenkins (Galles).- Des petites lacunes en mêlée fermée mais quelle présence dans le jeu! Une gestuelle aussi très étonnante pour un pilier. Avec Ryan Jones et Adam Jones, il décroche son troisième grand chelem dans la formule du Tournoi à 6 nations. Seul Imanol Harinordoquy avait réussi cela auparavant.

Remplaçants: Castrogiovanni (Italie), Hartley (Angleterre), Parling (Angletrre), Croft (Angleterre), Dickson (Angleterre), Cuthbert (Galles), Kearney (Irlande).