Philippe Saint-André - Mars 2012 - DPPI
 
Article
commentaires
6 Nations

Saint-André prône le renouvellement

Saint-André prône le renouvellement

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/03/2012 à 11:41 -
Par Rugbyrama - Le 18/03/2012 à 11:41
Lors du débriefing organisé ce dimanche matin, après le revers subi au pays de Galles (9-16) qui a placé la France au quatrième rang final du Tournoi 2012, Philippe Saint-André n'a pas laissé de place au doute. Le sélectionneur veut procéder à un rajeunissement des troupes, dès cet été en Argentine.

"Place aux jeunes". C'est en substance le message délivré par Philippe Saint-André au lendemain de la défaite au pays de Galles et du terme de son premier Tournoi en tant que sélectionneur. Une compétition qui aura été la dernière au niveau international des William Servat, Lionel Nallet et Julien Bonnaire. Eux ont décidé de prendre leur retraite en équipe de France et Saint-André veut en profiter pour procéder désormais à un renouvellement de génération. "La chose positive à retenir du Tournoi, ce sont les performances des jeunes joueurs que nous avons lancés, a-t-il avancé. On en a découvert certains, comme Maestri, Fofana et Buttin. Maintenant, il faut se projeter sur l'avenir. J'ai confiance en l'avenir". Et l'avenir le plus proche, c'est la tournée d'été en Argentine. Depuis longtemps, le staff des Bleus avait fixé cette échéance comme une transition idéale. Le résultat décevant du Tournoi ne fait qu'accentuer cette tendance.

"Trouver la bonne balance"

Le sélectionneur pourrait être tenté d'aller encore plus loin que ce qu'il avait imaginé dans le rajeunissement des troupes. "Il était prévu de vraiment rajeunir, assure-t-il. Mais s'il faut prendre des risques, on les prendra. On n'hésitera pas s'il faut trouver des jeunes à fort potentiel". Voire même des très jeunes puisque Saint-André a évoqué la génération actuelle des moins de 20 ans. De là à voir certains de ses pensionnaires avec les Bleus dans les prochains mois ? "Tout est possible, répond Saint-André. Cette génération a fait un bon Tournoi des 6 Nations. On ne va pas attendre pour rajeunir mais on veut trouver la bonne balance. On a déjà fait une liste de joueurs. On va suivre attentivement la fin du Top 14 mais il faut aussi des joueurs à fort potentiel physique, sinon ils n'existeront pas au niveau international".

"On avait une équipe assez âgée"

Faut-il voir dans cette volonté de rajeunissement l'aveu d'un regret d'avoir attendu le Tournoi pour effectuer la transition ? Saint-André dément: "On avait une équipe assez âgée, c'est vrai. Mais les vice-champions du monde méritaient de faire ce Tournoi. Si c'était à refaire, je prendrais la même décision. Les 6 Nations ne se galvaudent pas. A deux turnovers près, on jouait une finale à Cardiff et on aurait dit que c'était une belle sortie pour Servat et Bonnaire. C'est si simple de dire après que le choix était mauvais. La décision était bien mûrie et on a quand même intégré pas mal de joueurs. Outre ceux que j'ai cités, Debaty, Attoub ou Fritz ont été relancés en équipe de France. D'autres vont arriver en Argentine puisque des cadres, qui ont beaucoup donné depuis un an, seront laissés au repos. On va partir sur un nouveau cycle pour la prochaine Coupe du monde". Bref, une page s'est certainement tournée à Cardiff et une ère nouvelle risque de débuter en juin.