ben foden angleterre 2010 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

Présentation : Angleterre

Présentation : Angleterre

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 03/02/2011 à 12:12 -
Par Rugbyrama - Le 03/02/2011 à 12:12
Cette semaine, notre site vous propose chaque jour la présentation d’un des adversaires de l’équipe de France dans ce Tournoi des 6 Nations 2011. Au tour de l’Angleterre qui a retrouvé une ossature et un fonds de jeu intéressant contre les Nations du Sud, et qui veut confirmer son renouveau.

FICHE

Sélectionneur : Martin Johnson
Capitaine : Mike Tindall
Hymne : God Save the Queen
Emblème : La rose rouge de Lancaster
Tournoi 2010 : 3e (2 victoires, 1nul, 2 défaites)
Meilleurs résultats : 12 Grand Chelem: 1913, 1914, 1921, 1923, 1924, 1928, 1957, 1980, 1991, 1992, 1995, 2003.

OU EN EST L'ANGLETERRE ?

Les Anglais semblent monter en puissance après les débuts difficiles de Martin Johnson, aux manettes depuis avril 2008. Le dernier Tournoi avait été raté avec une défaite notoire à Twickenham contre l’Irlande (16-20), avant de s’engluer en Ecosse (15-15) et de s’incliner devant les Français (12-10). A l’automne, les Anglais ont repris des couleurs. La superbe victoire sur les Wallabies (35-18) au mois de novembre a fait naître un immense espoir, un peu refroidi deux semaines plus tard par l'Afrique du Sud (11-21). Pour le Tournoi, le XV de la Rose est privé de plusieurs joueurs importants, dont le troisième ligne et capitaine Lewis Moody, au moins pour le premier match, et le deuxième ligne bulldozer Courtney Lawes. Une victoire à Cardiff lancerait idéalement l'équipe, avant l'éventuel sommet contre la France le 26 février à Twickenham.

L'OBJECTIF : La première place

Sept ans que l'Angleterre est en quête d'un sacre dans le Tournoi. Le XV de la Rose connaît sa plus longue période de disette depuis les années 1980. Orphelin de son capitaine Lewis Moody, le XV de la Rose apparaît malgré tout comme le favori de cette édition. "L'une des deux premières places pourrait être considérée comme un objectif réaliste, mais nous, nous visons la première, prévient Martin Johnson. Tout autre résultat serait un échec à nos yeux." Pour remplir cet objectif, ils ont l’avantage du calendrier (trois réceptions pour deux déplacements) même si leurs deux matchs à l’extérieur s’annoncent très compliqués au pays de Galles et en Irlande.

LA STAR : Ben Foden

Le feu follet anglais est devenu en l'espace d'une année l'une des pièces maîtresse de l'équipe d'Angleterre. Relanceur hors pair avec les Northampton Saints, l'arrière a connu sa première sélection avec le XV de la Rose lors d'un match du Tournoi contre l'Italie en 2009. A 25 ans, plus rien ne l'arrête sur et en dehors du terrain. Son culot sème régulièrement le trouble dans les défenses adverses à l'image de ce que pouvait faire Jason Robinson il y a quelques années. Celui que ses coéquipiers surnomment "Pops", en référence à sa passion pour la musique qui le poussa à manquer le premier jour de préparation d'avant-saison de son club pour participer à l'audition de Pop Idol (équivalent de la Nouvelle Star), ne voulait pourtant pas évoluer au poste d'arrière. A l'origine demi de mêlée, Philippe Saint-André son manager à Sale de 2005 à 2008, souhaita le placer à l'arrière. Son expérience de demi de mêlée lui sert à dévorer les espaces. Côté people, Ben Foden est aussi au top pour le couple glamour qu'il forme avec la chanteuse Una Healy du groupe "The Saturdays". Ben Foden sera à surveiller de très près lors de ce Tournoi. Il avait déjà marqué l'essai anglais contre la France l'an dernier.

LE JOUEUR A SUIVRE : Ben Youngs

Icon Sport

Le jeune demi de mêlée, âgé de 21 ans, a explosé l'année dernière avec son club, les Leicester Tigers, qu'il a conduits au titre de champion d'Angleterre. Vu pour la première fois en équipe nationale lors du précédent tournoi contre l'Ecosse, il s'est révélé lors de la tournée d'été en participant à la victoire anglaise à Sydney (21-20). Il y inscrit un essai en solitaire de toute beauté, plein d'audace face à une défense australienne apathique. Excellent lors de la victoire sur l'Australie à Twickenham en novembre (35-18) où il est élu homme du match, le fils de Nick Youngs, demi de mêlée international anglais, symbolise le renouveau, à confirmer, du XV de la Rose. Il va faire ses grands débuts en tant que titulaire dans le Tournoi et à tout à prouver pour être le meneur de l'Angleterre pour la prochaine Coupe du monde.

LE SELECTIONNEUR : Martin Johnson

Depuis qu’il a pris les commandes du XV de la Rose, Martin Johnson n’a toujours pas convaincu. Deux Tournois des 6 Nations ratés et peu de victoires contre les sélections de l’hémisphère sud, seul un succès notable contre l’Australie (35-18), à l’automne dernier, plaide en sa faveur. Toutefois, il a trouvé l’année dernière une ossature sur laquelle il commence à avoir certaines garanties. L'Angleterre impressionne à nouveau et Martin Johnson rêve de refaire au poste de sélectionneur le coup qu'il avait réussi en 2003 en tant que capitaine. Quelques mois après un Grand Chelem, il était allé chercher la Coupe du monde en Australie. Bref, ce tournoi s’annonce décisif pour évaluer les chances de l’Angleterre pour la prochaine Coupe du monde.

LE GROUPE

Avants : George Chuter, Dan Cole, Louis Deacon, Paul Doran-Jones , Nick Easter, Hendre Fourie, Dylan Hartley, James Haskell, Tom Palmer, Tim Payne, Simon Shaw, Andrew Sheridan, Steve Thompson, David Wilson, Joe Worsley, Tom Wood, Phil Dowson, George Skivington.

Arrières : Chris Ashton, Matt Banahan, Danny Care, Mark Cueto, Toby Flood, Riki Flutey, Ben Foden, Shontayne Hape (Bath Rugby), Charlie Hodgson, Joe Simpson, David Strettle, Mike Tindall, Jonny Wilkinson, Ben Youngs, Nick Abendanon.