Mike Phillips - 12.02.2012 - Pays de Galles - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

Les Gallois en deux temps

Les Gallois en deux temps

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/02/2012 à 18:54 -
Par Rugbyrama - Le 12/02/2012 à 18:54
Le pays de Galles est toujours candidat au grand chelem après sa victoire à Cardiff face à l'Ecosse (27-13). Après une première période poussive, les Gallois ont montré tout leur talent offensif, profitant aussi de l'indiscipline écossaire. Le XV du Chardon, très joueur, a manqué d'efficacité.

On a cru, l’espace d’une mi-temps, les Ecossais capables de réaliser l’exploit. Il faut dire que les joueurs d’Andy Robinson ont tout fait pour. Superbes de courage et ne fermant jamais le jeu, les Ecossais ont fait jeu égal avec les Gallois, pendant 40 minutes dimanche au Millenium Stadium de Cardiff, à l’occasion de la deuxième journée du Tournoi des 6 nations. Dans cette rencontre enlevée, avec deux équipes bien décidées à ne pas sortir le ballon des limites du terrain, les coéquipiers de Ross Ford ouvraient même le score par le pied de Laidlaw (23e). Dans le sillage d’une troisième ligne Rennie-Strokoch-Denton haut de gamme, ainsi que d’un Richie Gray toujours aussi perforant, ils mettaient même à plusieurs reprises les Gallois en difficulté.

Chahutés sur leurs bases et imprécis dès qu’ils s’agissait de multiplier les temps de jeu, les joueurs de Warren Gatland semblaient alors en danger. Même leur ailier explosif George North, bien muselé par la défense écossaise, ne parvenait pas à faire la différence. Surtout, coupables d’un brin de suffisance sur quelques pénalités tentables, mais sur lesquels ils préféraient aller en touche, les Gallois ne pouvaient faire mieux qu’égaliser par le pied d’Halfpenny, dix minutes avant la pause.

Deux cartons jaunes fatals

Vexés, les Gallois se devaient de justifier leur statut de meilleure équipe d’Europe et ne pouvaient pas en rester là. Chose faite dès le retour des vestiaires. Beaucoup plus tranchants et emmenés par un Mike Phillips retrouvé, les Gallois ne mettaient que deux minutes à réagir. Et c’est l’autre ailier, Cuthbert, qui cassait le plaquage de l’ouvreur écossais Laidlaw pour filer inscrire le premier essai de la rencontre (10-3). Un premier écart significatif qui allait enfler rapidement. D’autant que les Ecossais encaissaient un double carton jaune fatal (De Luca à la 45e, puis Lamont à la 53e). Pendant ces dix-huit minutes de supériorité numérique, les Gallois prenaient le large. Et si North avait été l’homme du match en Irlande, c’est Leigh Halfpenny qui endossait dimanche le rôle du "match-winner". Passé à l’aile après avoir débuté le match à l’arrière, le joueur de Cardiff inscrivait deux essais, portant son total à 22 points et mettait fin à tout suspense (27-6).

Combatifs, les Ecossais repartaient tout de même de l’avant et finissaient le match en beauté par un essai de Laidlaw, leur premier depuis quatre matchs (27-13). S’ils s’inclinent à nouveau, ils s’annoncent tout de même comme de très sérieux adversaires pour la France, le 26 février prochain à Murrayfield. Après s’être fait peur, les Gallois ont eux su assurer l’essentiel en seconde période. Ils poursuivent leur route vers un grand chelem tant espéré du côté de Cardiff.