Bradley Davies - 05.02.2012 - Pays de Galles - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

L'exploit des Gallois

L'exploit des Gallois

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/02/2012 à 19:26 -
Par Rugbyrama - Le 05/02/2012 à 19:26
Grâce à une pénalité de Halfpenny à la dernière minute, le pays de Galles s'impose en Irlande (23-21) et frappe le premier gros coup de cette première journée. Au cours d'une rencontre très enlevée, les Gallois ont fait étalage de leur puissance offensive face à des Irlandais supérieurs en conquête.

Quel match ! Affiche incontestable de cette première journée du tournoi des 6 nations 2012, la rencontre entre l'Irlande et le Pays de Galles a tenu toutes ses promesses, que ce soit en terme de volume de jeu, d'intensité et même de suspense. Il aura ainsi fallu attendre la 79e minute pour que la victoire se décide à choisir son camp. L’élu: Leigh Halfpenny, qui avait hérité du tir au but après plusieurs échecs de son ouvreur Priestland. L’arrière-ailier gallois n’a pas tremblé. Et son coup de pied, propre, envoya son équipe au paradis (21-23).

Auparavant, les Gallois avaient fait le nécessaire pour s’assurer le droit de garder la tête haut au moment de triompher. Dominateurs dans l’engagement et forts d’une volonté de mettre du volume de jeu sur chaque action, ils prenaient rapidement le contrôle du match. Une mainmise récompensée par un essai en coin du centre Jonathan Davies, après un service quatre étoiles dans le dos de la défense par son ouvreur Rhys Priestland (14e, 3-5). Le schéma restait globalement le même pendant toute la première période. Même si les Irlandais se rassuraient autour d’une conquête dominatrice, notamment en touche. De quoi se sortir de plusieurs situations périlleuses. Mieux, ils parvenaient à franchir la ligne sur leur premier et seul véritable temps fort de la première période. En bout de ligne, Tommy Bowe profitait d’un surnombre pour s’infiltrer et servir, dans le dos de la défense, son talonneur Rory Best qui filait à l’essai. Contre le court du jeu, les Irlandais rentraient à la pause avec l’avantage au score (10-5).

North, c’est de la dynamite !

Face au réalisme Irlandais, les Gallois ne désarmaient pas et persévéraient dans leur volonté d’aérer leur jeu. Et pour cause ! En bout de ligne, ils ont à disposition un extra-terrestre: George North, vingt ans tout juste et tout simplement monstrueux dimanche après-midi. Venu se proposer au centre du terrain sur une attaque en première main, à la suite d'une touche volleyée, North explosait McFadden à l’impact, accélérait pour servir à hauteur, d’une chistera pleine de classe, Jonathan Davies. Le centre gallois filait inscrire son deuxième essai, même si tous les honneurs reviendront à North. D’autant que l’ailier gallois n’avait pas encore tout montré.

A la soixante-seizième minute, en bout de ligne, il enfonçait deux défenseurs irlandais pour inscrire l’essai de l’espoir (21-20). La suite, on la connaît. Halfpenny offrait la victoire aux siens. Ni l’hyper-activité de leur troisième ligne, ni leur domination en conquête n’aura finalement sauvé les Irlandais. Sans avoir démérité ils laissent filer ce premier match du Tournoi des 6 nations. Avec la sensation persistante d’être simplement tombés, face au Pays de Galles, sur plus forts qu’eux.