6 Nations

Lancaster: "Ce groupe a un bel avenir"

Pour son quatrième match à la tête du XV de la Rose, Stuart Lancaster a enregsitré son plus beau succès dimanche au Stade de France (24-22). Heureux de la performance de son groupe, le sélectionneur s'est aussi félicité de l'amalgame trouvé. Et il peut toujours viser la victoire dans le Tournoi 2012

 
Ce groupe a un bel avenir - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

Comment accueillez-vous cette victoire à Paris sur la France (22-24) ?

Stuart LANCASTER: Je suis évidemment très content de ce résultat, extrêmement fier de mes joueurs, de la performance qu’ils ont accomplie au Stade de France. Je veux aussi rendre hommage à l’équipe de France qui n’a jamais renoncé. Après l’essai de Tom Croft en fin de rencontre, elle aurait pu baisser les bras et elle ne l’a pas fait. Elle s’est battue jusqu’au bout. Ca n’a pas suffi. Tant mieux pour nous.

Avez-vous craint de perdre ce match en toute fin de partie ?

S.L: Oui, on aurait pu perdre. Notre discipline nous a joués un mauvais tour. On en avait pourtant beaucoup parlé avant la rencontre. J’avais demandé à mes joueurs de ne laisser aucune opportunité aux buteurs français. Mais je crois aussi que mon groupe apprend de ses erreurs. Il a su malgré son indiscipline se remettre dans le match, rester concentré. Cela lui a souri.

Cette victoire légitime-t-elle votre travail depuis que vous êtes à la tête de la sélection ?

S.L: Avec elle, on peut enfin croire en l’avenir. J’y ai toujours cru. j’espère que tout le monde en pensera autant désormais. Elle légitime notre choix des hommes un savant amalgame entre mondialistes déçus, entre joueurs recalés avant la coupe du monde, entre jeunes pousses. Un amalgame qui prend.

Pensez-vous encore à la victoire finale dans le Tournoi 2012 ?

S.L: Ce serait une erreur. Vous savez, on peut contrôler la balle, on essaye de contrôler nos matchs le plus que l’on peut. Mais on ne peut pas contrôler le résultat des autres rencontres. On n’a aucun pouvoir sur ce qui va se passer entre le pays de Galles et la France. Alors on va se concentrer sur l’Irlande, tout faire pour battre les Irlandais, chez nous, à Twickenham, et se donner ainsi la chance de remporter le Tournoi. C’est la seule chose que nous puissions faire pour l’heure.

Etes-vous toujours le sélectionneur intérimaire du XV de la Rose ou pensez-vous poursuivre plus loin votre mission ?

S.L: Je me concentre sur le présent. Je construis l’avenir de la sélection anglaise, mais je ne perds pas de vue le présent et une possible victoire dans le Tournoi que je ne néglige pas. Je dois rebâtir un groupe, lui insuffler une dynamique nouvelle. Cela prend petit à petit dans ce Tournoi. Contre Galles, nous devions prendre une volée. Finalement, nous avons réalisé notre meilleur match. Puis à Paris, une nouvelle fois, on ne partait pas favoris et on a gagné. Nous jouons chaque rencontre pour les remporter. On vient d’établir un record de trois victoires obtenues à l’extérieur dans le Tournoi. Elles peuvent nous faire espérer un bel avenir.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |