AFP
 
6 Nations

Présentation : Angleterre

Présentation : Angleterre

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 02/02/2010 à 17:15
Jusqu'à samedi, notre site vous propose une présentation de chaque équipe du Tournoi des 6 Nations. Suite aujourd'hui avec l'Angleterre. Après des tests automnaux très décevants, le XV de la Rose et Martin Johnson ont besoin de trouver un second souffle à l'occasion de ce Tournoi.
 

FICHE

From Official Website

Sélectionneur : Martin Johnson
Capitaine : Steve Borthwick
Hymne : God Save the Queen
Emblème : La rose rouge de Lancaster
Tournoi 2009: 2e (3 victoires, 2 défaites)
Meilleurs résultats : 12 Grand Chelem: 1913, 1914, 1921, 1923, 1924, 1928, 1957, 1980, 1991, 1992, 1995, 2003.

OU EN EST L'ANGLETERRE ?

Depuis de longs mois maintenant, les Anglais évoluent en eaux troubles. S'ils avaient plutôt bien figuré dans le dernier Tournoi en terminant deuxièmes (notamment grâce à une victoire devenue légendaire contre la France à Twickenham, 34-10), ils sont toujours à la recherche de leur lustre d'antan. En témoigne le mauvais bilan de leurs tests automnaux. Difficiles vainqueurs de l'Argentine (16-9), ils s'étaient inclinés devant leur public contre l'Australie (9-18) et la Nouvelle-Zélande (6-19). La vérité, c'est que le XV de la Rose peine à trouver son rythme et son jeu depuis l'arrivée aux manettes de Martin Johnson en avril 2008.

L'OBJECTIF : Gagner enfin !

Les sujets de Sa Majesté veulent faire taire les mauvaises langues et prouver que, à un an et demi de la Coupe du monde, ils ont avancé. Pour ce faire, une victoire dans cette édition 2010 du Tournoi serait parfaite. C'est l'objectif affiché par Martin Johnson: "On n'a plus gagné le Tournoi depuis 2003. C'est un fait. Donc on a le choix entre travailler pour y remédier ou s'asseoir en répétant que ce n'est pas acceptable. On a choisi de travailler. Cette équipe est la meilleure que j'ai eue à ma disposition, et elle ne va faire que s'améliorer. Il faut être très courageux pour prédire qui va gagner ce Tournoi. Mais l'an passé, on n'avait perdu que contre l'Irlande et le pays de Galles avec un total cumulé de neuf points." L'Angleterre, qui récupérera des joueurs importants de retour de blessure comme l'arrière Delon Armitage mais restera diminuée par de nombreuses absences notamment en première ligne, a prouvé par le passé qu'elle était capable de réagir dos au mur. Une victoire inaugurale à Twickenham contre le pays de Galles pourrait lancer la dynamique.

LA STAR : Jonny Wilkinson

Empics

Beaucoup le disaient fini, pensant qu'il ne se relèverait jamais des treize blessures qu'il a contractées entre 2003 et 2008. Cela aurait été vrai pour n'importe qui. Mais pas pour Jonny Wilkinson. Bourreau de travail, cet ascète a su se relever et, en signant à Toulon à l'intersaison, renaître. Wilko, "the perfect 10" comme l'appellent les sujets de Sa Majesté, is back. Et à son meilleur niveau même, celui de la Coupe du monde 2003. Son rappel en équipe nationale après un an et demi d'absence en novembre dernier en témoigne. Il a immédiatement su reprendre ses marques dans l'effectif et le système de jeu anglais. A 30 ans, douze saisons après sa première apparition internationale, il fait plus que jamais figure de cadre d'un XV de la Rose qui a plus que jamais besoin d'un joueur de sa valeur.

LE JOUEUR A SUIVRE : Steve Borthwick

Le statut de capitaine du XV de la Rose de Steve Borthwick est contesté ces derniers temps. Pour l'heure, Martin Johnson a choisi de maintenir sa confiance à son deuxième ligne, à qui il a confié le brassard à chacun de ses 14 matchs à la tête de l'équipe. Il a toutefois relevé que ce Tournoi 2010 pourrait décider de la suite. Adepte du discours de motivation d'avant-match et des palabres avec les arbitres, le joueur des Saracens devra faire beaucoup plus. En sortant par exemple des performances du niveau de son partenaire de la deuxième ligne, le revenant mais toujours fringant Simon Shaw.

LE SELECTIONNEUR : Martin Johnson

Les attentes étaient énormes envers Martin Johnson au moment de sa succession de Brian Ashton, en 2008. Force est cependant de constater que l'ancien vainqueur du Mondial 2003 a déçu, n'ayant pas su remettre sur les rails un XV de la Rose qui court après une victoire dans le Tournoi depuis 2003 - série blanche inédite depuis les années 1980 -. Johnson n'est pas parvenu à donner une identité de jeu, ne semble pas s'être fait une idée sur l'équipe-type qu'il souhaite présenter. Sous sa direction, l'équipe nationale a perdu huit matchs sur quatorze et reste sur des performances automnales très décevantes. Il est accusé en Angleterre, y compris par son centre Riki Flutey, d'enfermer ses joueurs dans un carcan rigide. Bref, ce Tournoi sonnera l'heure de vérité pour lui et il le sait.

LE GROUPE

Steffon Armitage (London Irish), Steve Borthwick (Saracens), Jordan Crane (Leicester), Tom Croft (Leicester), Louis Deacon (Leicester), Nick Easter (Harlequins), Dylan Hartley (Northampton), James Haskell (Stade Francais), Courtney Lawes (Northampton), Lee Mears (Bath), Lewis Moody (Leicester), Tim Payne (Wasps), Simon Shaw (Wasps), Andrew Sheridan (Sale), Steve Thompson (CA Brive), Julian White (Leicester), David Wilson (Bath), Delon Armitage (London Irish), Matt Banahan (Bath), Danny Care (Harlequins), Mark Cueto (Sale), Harry Ellis (Leicester), Toby Flood (Leicester), Ben Foden (Northampton), Riki Flutey (CA Brive), Shontayne Hape (Bath), Dan Hipkiss (Leicester), Paul Hodgson (London Irish), Ugo Monye (Harlequins), Mathew Tait (Sale), Jonny Wilkinson (Toulon).

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×