Irlande Doncha O'Gallaghan - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations


Par Eurosport
Dans cet article
Par Eurosport - Le 19/03/2010 à 18:15
S'ils ne peuvent plus remporter le grand chelem, les Irlandais sont toujours en course pour la Triple Couronne, voire la victoire finale.

L'ENJEU

Les Irlandais peuvent toujours rêver de victoire dans ce Tournoi. Si la défaite contre la France à Paris les a privés d'un deuxième grand chelem consécutif, ils peuvent toujours terminer premiers. Il faudra toutefois un miracle pour que le XV du Trèfle soit sacré. Car il ne suffit pas que la France soit battue par l'Angleterre, il faut qu'elle reçoive une véritable correction afin de donner une chance à la bande de Brian O'Driscoll de rattraper une différence de points extrêmement défavorable (+14 contre +64). L'Irlande est donc condamnée à faire un carton contre l'Ecosse samedi à Dublin pour peut-être remporter la compétition. Les Irlandais seront aussi en course pour décrocher une cinquième Triple Couronne, qui récompense le vainqueur de tous ses matchs contre les sélections des îles britanniques. Le capitaine Brian O'Driscoll a prévenu ses coéquipiers, ce ne sera pas un lot de consolation : "Ce serait insulter les joueurs qui, par le passé, ont versé leur sang sur le terrain sans jamais l'emporter."

L'EQUIPE

Pour cette dernière sortie du Tournoi 2010, le sélectionneur Declan Kidney va aligner une équipe très proche, voire identique, de celle qui a battu le pays de Galles. Seule la présence du centre Gordon d'Arcy, qui souffre d'un hématome au genou gauche, était incertaine cette semaine. Il est finalement opérationnel et fait donc partie du XV de départ.

LA STAT

14.- Ce match contre l'Ecosse samedi sera le quatorzième et dernier que jouera l'Irlande à Croke Park. Elle y avait pris ses quartiers en février 2007 suite aux travaux lancés dans le légendaire Lansdowne Road. Les Irlandais ont remporté neuf de leurs treize matchs, fait un nul et perdu trois fois. Ils se sont inclinés contre la France lors de leur première rencontre, puis contre la Nouvelle-Zélande et l'Australie.

E.D.