6 Nations

Ecosse9 - 18France

L'Ecosse veut renouer avec la victoire devant son public et laver l'affront de 2008, quand les Bleus s'étaient imposés à Murrayfield.

 
    - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

L'ENJEU

Les Ecossais ne nourrissent pas des ambitions démesurées. Cinquièmes la saison passée, ils savent qu'ils ont peu de chances de jouer les premiers rôles dans cette compétition. Leur principal objectif sera, pour leur premier Tournoi sous l'égide d'Andy Robinson, d'assurer leur invincibilité à domicile, ce qu'ils ne sont pas parvenus à faire ces dernières années. Pour ce faire, il ne faudra surtout pas manquer l'entame face aux Français, qui étaient venus s'imposer en 2008 pour leur dernière venue à Murrayfield. L'ancien demi de mêlée de Perpignan Chris Cusiter sait qu'il faudra élever le niveau de jeu : "On a fait de bons matchs en novembre, nous avons le sentiment d'avoir bien progressé. Mais nous voulons attaquer plus, marquer plus d'essais. Nous étions déçus d'en mettre aussi peu cet automne." Le XV du Chardon veut croire en lui et s'appuie pour cela sur sa victoire historique contre l'Australie et celle contre les Samoa à l'automne dernier.

L'EQUIPE

Robinson a procédé à six changements dans son XV de départ par rapport à la décevante défaite contre l'Argentine en novembre dernier (6-9). Le meilleur réalisateur de l'histoire du rugby écossais, Chris Paterson, débutera à l'arrière en l'absence du Toulonnais Rory Lamont, blessé. Il fêtera pour l'occasion sa 99e cape tandis que le Parisien Hugo Southwell sera remplaçant. Retour également de la paire de centres de Glasgow Max Evans-Graeme Morrison. Le premier, très en forme, a été préféré à Alex Grove. Devant, le pilier de Gloucester Alasdair Dickinson pousse Allan Jacobsen sur le banc tandis que le flanker de Glasgow John Barclay retrouve la troisième ligne à la place d'Alan MacDonald, qui connu des débuts tumultueux contre les Pumas. La surprise de ce XV de départ tient surtout dans le maintien de Phil Godman à l'ouverture alors qu'on attendait une titularisation de Dan Parks.

LA STAT

2. Les Ecossais restent sur deux défaites consécutives à domicile en ouverture du Tournoi. En 2008, les Français étaient venus s'imposer 26-9 pour la première sortie de Marc Lièvremont et en 2009, c'est le pays de Galles qui l'avait emporté à Murrayfield 26-13. Leur dernière victoire dans leur stade pour le premier match de la compétition remonte à 2006. Ils avaient battu la France 20-16 et espèrent réitérer l'exploit cette fois, comme le confirme Chris Cusiter : "Ce serait immense, mais il y a du chemin. Il faut nous concentrer sur les moyens d'y parvenir. L'entraînement s'est bien déroulé cette semaine et nous avons un plan de jeu solide. Avec les joueurs offensifs et les combinaisons dont nous disposons, nous sommes capables de battre n'importe quelle défense."

E.D.

Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |