Reuters
 
Article
commentaires
6 Nations

Galles peut rêver

Galles peut rêver

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 08/03/2008 à 14:00
Après sa victoire en Irlande (12-16) sur la pelouse de Croke Park samedi, le pays de Galles jouera pour un Grand Chelem face à la France la semaine prochaine à Cardiff. impensable en début de Tournoi.

Ce n'est certainement pas le meilleur match des Gallois depuis le début du Tournoi mais cette victoire acquise à Croke Park permet d'entrevoir un possible Grand Chelem, trois ans après celui réalisé en 2005. L'essentiel est donc préservé au terme d'une rencontre qui a logiquement basculé en faveur des Diables Rouges.

Le Pays de Galles a finalement parfaitement maîtrisé la rencontre pour finir par étouffer des Irlandais décidément décevant depuis leur élimination de la Coupe du monde dès le premier tour. Malgré une bonne entame de leur ouvreur Ronan O'Gara, les locaux ont rapidement perdu le fil d'une rencontre qui allait complètement leur échapper après l'essai logiquement refusé à Shane Horgan à la 23e minute. L'ailier irlandais avait pourtant réussi à faire la différence dans son couloir avant de redresser sa course vers l'intérieur mais il aplatisait juste devant la ligne.

Maîtrise galloise

Menant 6 à 3 à la pause, les Irlandais pouvaient encore espérer conserver leur Triple Couronne à condition de réussir un deuxième acte beaucoup plus inspiré sur le plan offensif. Mais O'Driscoll, orphelin de Gordon d'Arcy depuis le début de la compétition, n'arrivait pas à peser sur la rencontre. Stephen Jones, l'ouvreur gallois, ramenait rapidement les siens à hauteur avant que Shane Williams ne fasse définitivement basculer la rencontre. L'ailier inscrivait son quarantième essai en cinquante-cinq sélections sur un ballon de récupération parfaitement exploité.

Poussés par l'ambiance de Croke Park, les locaux arrivaient pourtant à se relancer dans cette rencontre. Grâce à la puissance de ses avants et notamment de l'excellent Heaslip, les Irlandais obtenaient deux pénalités que convertissaient O'Gara. Sans être géniaux, les locaux avaient obtenu le droit de rêver à un succès dans les dernières minutes. C'était sans compter sur la maîtrise galloise. Conservation, occupation, patience, les visiteurs privaient les Irlandais d'occasion. C'était même James Hook qui inscrivait les derniers points de la rencontre sur une dernière pénalité.