• Header Villepreux
 
"Toulouse n'a pas souvent été à l'aise contre Toulon"
05/06/2012 - 17:47

"Toulouse n'a pas souvent été à l'aise contre Toulon"

La finale du championnat va donner lieu à une confrontation intéressante. Toulouse n’a pas été toujours très à l’aise devant les Toulonnais. Il est vrai que lors de dernières confrontations  à Mayol, ces dernières saisons, les Toulousains n’ont jamais manifesté l’ambition de jouer un match référence puisque leur classement leur permettait cette fantaisie. La donne est pour cet événement bien sur différente. La question est de savoir quelle va être la stratégie de départ des Toulousains, et on ne va pas avant ce match manquer de s’interroger. Ne doutons pas que dans les deux camps les fausses informations vont fleurir ici et là.

Une finale, elle, est faite pour être gagner, peu importe la manière dit-on. Si on veut rester dans l’histoire, certainement. Mais le rugby, même s’il est aujourd’hui de plus en plus populaire, ne peut se passer, compte tenu de la concurrence, ne serait-ce qu’au plan médiatique avec d’autres sports, de ne pas prendre en compte dans une finale l’éthique du jeu et son attrait. Cela serait selon moi une erreur.

Les deux équipes dans le domaine du spectacle ont tous les atouts pour que celui-ci soit présent. Les deux collectifs regorgent de stars du jeu qui j’espère se doivent d’avoir  l’ambition d’honorer leur statut. On peut, malgré le renforcement des défenses dû d’abord à l’évolution des joueurs au plan de la vitesse et de la puissance, encore trouver des solutions pour dynamiser le jeu de manière collective sans s’acharner sur la recherche des seuls affrontements individuels qui bien sûr ne peuvent créer les déséquilibres à même d’amener à une alternance des formes de jeu.

Justement, en parlant de formes, je crois qu’il s’agira dans le jeu de demain de se pencher sur ce que l’on appelait le jeu groupé pénétrant. C’était bien une forme de jeu collective qui caractérisait la capacité d’une équipe à pénétrer dans la défense en utilisant un jeu de passes courtes, obligeant ainsi cette même défense à venir en nombre pour bloquer cette pénétration sous peine d’être battue, mais du même coup cet effet d’attirance créé sur les défenseurs ouvrait la porte en alternance au jeu contournant, les deux étant dans une relation logique et évidente.

Ce jeu n’existe pratiquement plus ou se réalise par hasard. Les duels individuels ont des limites puisque, en plaquant celui qui affronte, la dynamique collective d’avancer est effectivement défaillante. Pire, on a transformé la notion de jeu groupé pénétrant en accordant au maul ce pouvoir, mais qui ne peut avoir, du fait de sa lenteur, la même efficacité.

Les meilleures joueurs des grandes équipes du moment sont-ils à même, et sont-ils disponibles pour explorer cette possibilité d’évolution du jeu ?  Actuellement, je n’en suis pas convaincu. Mais si une fois dans cette finale ils leur arrivaient de  nous gratifier d’une séquence bien articulée qui trouve sa dynamique de pénétration par le jeu de passes, peut-être que cela ferait école.

Et pourquoi pas sur cette  jeune équipe de France qui va débarquer sur le sol argentin. N’est-il pas possible de les sensibiliser et leur faire partager un jeu non pas ambitieux mais plus riche  qui intègrerait aussi le retour à cette forme collective de jeu pénétrant où il s‘agit bien de savoir se passer la balle au contact de l’adversaire, dans ses bras en trouvant les moyens techniques et physiques pour le réaliser. Cela réclame de travailler dans des situations d’entrainement particulières qui demandent pour tous de la concentration et surtout  d’accepter de ne pas se réfugier dans le seul jeu individuel.

 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |