• Header Villepreux
 
"Toulon et Clermont, deux conceptions de jeu différentes"
12/04/2013 - 10:56

"Toulon et Clermont, deux conceptions de jeu différentes"

Ce Clermont-Toulon constitue une opposition qui interpelle. Pourquoi ? Parce que l’on est en droit de voir ces deux clubs accéder à la fois à la finale européenne et à celle du TOP 14, ce qui serait une grande première. Il est d’ailleurs logique qu’il en soit ainsi puisque ces deux collectifs se sont, tout au long de la saison, imposés par une plus grande régularité à la fois dans les résultats et par la constance du style de jeu utilisé.

Ce match aurait été perçu, en d’autres circonstances, comme une rencontre commune du championnat. Il prend, de fait, dans ce contexte à la fois une valeur symbolique qui dépasse largement le seul résultat. La victoire, ajoutée a la manière, apporteront au gagnant un avantage psychologique non négligeable pour affronter les défis successifs.

Je ne crois pas, vu le calendrier, que les places de premier et deuxième échappent à ces deux clubs. De fait, comme en H Cup, ils pourraient ne se rencontrer qu’en finale, même si cependant, le classement actuel les oblige à garder le rythme s’ils veulent éviter en demi-finales Toulouse, qui est pratiquement assuré de se qualifier à la troisième place. Le Stade toulousain, qui sera d’autant plus dangereux qu’il a maintenant, du fait des performances de ses deux meilleurs adversaires, perdu son statut de favori.

Deux bonnes raisons dans ce contexte pour les deux protagonistes de présenter leur meilleure équipe. Il est plutôt intéressant, quand on arrive à ce niveau de compétition, de ne pas trop modifier sa composition d’équipe d’un match à un autre si l’on veut stabiliser les repères collectifs, source d’un perfectionnement du jeu toujours plus cohérent.

Si c’est le cas, il sera particulièrement intéressant de voir comment va s’articuler le dialogue entre deux conceptions de jeu que l’on peut qualifier sur le fond et la forme de différentes. Il ne s’agit pas d’entrer dans le jeu des préférences mais bien, chacun avec ses moyens et son style, de tester dans un contexte particulier l’efficience de son rugby.

D’un côté, Toulon, qui produit un jeu faisant essentiellement appel à la puissance de ses avants pour d’abord avancer avant d’engager le défi sur des espaces plus larges. C’est aussi un moyen de pousser l’adversaire à la faute et ainsi d’engranger les points utiles grâce au pied de Wilkinson. Une analyse qui serait trop imparfaite si on ne soulignait pas les qualités créatives de certains joueurs capables d’impulser de très loin des mouvements d’ensemble de grande qualité. Notons que le jeu d’occupation est aussi très souvent utilisé.

De l’autre, l’ASM pratique un jeu axé sur des enchaînements dynamiques dans l’alternance des mouvements collectifs qui implique l’ensemble des joueurs, quel que soit leur poste, sur tout l’espace de jeu. Un rugby qui tend à être de mieux en place et qui est de plus en plus reconnu et apprécié par le monde du rugby.

Il s’agit quand même d’une opposition de style qui a elle seule doit être à même d’assurer le meilleur des spectacles.

 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |