• Header Villepreux
 
"Le jeu pénétrant groupé a un véritable avenir"
27/12/2012 - 16:28

"Le jeu pénétrant groupé a un véritable avenir"

Où est passé le jeu groupé pénétrant ? Existe-t-il encore ? N’a-t-il pas été transformé et conçu autrement dans le jeu actuel ? A-t-il pris une autre forme ? Est-il encore d’actualité?

Acceptons de définir le jeu groupé pénétrant en lui donnant du sens  par  rapport  au lien de réciprocité qui l’unit avec le jeu déployé. L’un se doit d’être conjugué avec l’autre.

Le jeu groupé pénétrant est à comprendre comme une forme collective de jeu à la main privilégiant l’axe profond du terrain. Pour être efficace, ce jeu de passes courtes doit prendre une orientation à dominante rectiligne vers l’en-but adverse. L’objectif, grâce à l’avancée et à la  réelle pénétration provoquée au cœur de la défense adverse, tend à attirer suffisamment de défenseurs vers le ou les différents porteurs de balle, créant ainsi les conditions d’utilisation du jeu déployé (forme de jeu qui privilégie le jeu de passes sur l’axe latéral du terrain). Le jeu déployé ne génère pas d’avancée immédiate mais tend à étirer sur la largeur les défenseurs, créant ainsi les conditions du jeu pénétrant sous la forme décrite précédemment.

La relation entre ces deux formes sont en relation évidente sous certaines conditions. Dans le jeu actuel, la vitesse avec laquelle les défenseurs sont capables de renforcer sur toute la largeur le premier rideau défensif impose le plus souvent la forme pénétrante. Elle ne sera   opérationnelle que si la pénétration  génère un  gain de terrain rapide déstabilisateur pour la défense et en même temps une capacité collective à assurer par le jeu de passe la continuité  pour attirer et rassembler suffisamment de défenseurs sur l’axe de pénétration donc, vers le ou les porteurs de balle successifs. Alors le jeu déployé prendra toute sa pertinence dans l’espace de jeu de moindre densité défensive. Quand cet effet d’attirance vers l’axe de pénétration ne se produit pas,  il s’agira de battre la défense en persévérant dans l’avancée dans la même forme pénétrante  grâce à la dynamique de passes. Le jeu des soutiens proches sera déterminant. C’est bien l’effet produit sur la défense qui va induire s'il faut poursuivre le jeu pénétrant ou si cet effet  autorise la  transformation en jeu déployé. Bien sur, ainsi conçu,  l’ alternance jeu groupé pénétrant - jeu déployé peut se réaliser soit directement (sans avoir eu à subir pour les joueurs engagés dans le jeu groupé pénétrant de placage), c’est l’idéal, soit indirectement suite à un placage,  à condition d’avoir, par une libération rapide du ballon, préservé les mêmes effets de concentration de défenseurs.

On ne voit que très rarement dans le jeu actuel le jeu groupé pénétrant. Il est remplacé par des tentatives de pénétrations individuelles qui finissent le plus souvent au sol mais peu de défenseurs sont concernés. Le porteur de balle à tendance à rechercher l’avancée sans utiliser la passe. On affronte le rideau défensif sans créer d’incertitude sur le système défensif  Il faut généralement en remettre plusieurs couches pour essayer de «fixer» des opposants qui s’organisent autour du placage et sur la largeur. On repart à l’assaut face à une défense en ordre. Les points de fixation ne fixent personne. Les mauls ballon porté ont les mêmes objectifs. Ils «rassemblent» un peu plus les défenseurs mais ils manquent souvent de dynamisme et ne s’avèrent efficaces en terme de regroupement défensif que près de la ligne d'en-but adverse.

Le jeu au pied reste une alternance intéressante pour créer de bonnes conditions, mais il faut faire face à une plus grande incertitude quant à la récupération du ballon.

Face aux limites des pénétrations individuelles, il faudra de plus en plus trouver un jeu pénétrant qui implique dans une dynamique de passes plusieurs joueurs. D’autres automatismes et une autre distribution plus réactive  dans l’espace de jeu du porteur de balle deviendront nécessaires. Les formes de travail à l’entraînement devront  impliquer les joueurs sur la question du comment pénétrer ensemble dans des situations de forte concentration défensive et non plus individuellement (sans pour autant le rejeter). Ce travail va poser  d’autres problèmes, tactiques, techniques, athlétiques mais aussi forcement de positionnement et de distribution.

A ce jour, le placement ou replacement d’un joueur axial placé dans le dos du porteur balle se généralise. La course de fixation du porteur de balle vise à ouvrir la porte pour le joueur pénétrant qui se retrouve, après le franchissement, souvent isolé par manque de soutien. Ce jeu est  une amorce intéressante mais il s’agira de rendre cette action plus collective en formant des joueurs capables de «travailler» les défenseurs y compris dans des  zones de forte concentration en défenseurs, avant, pendant et forcement après le contact.

L’exploitation positive de ce jeu pénétrant ne peut se révéler efficace, pour ceux qui y sont interactivement impliqués, que si l'on ne construit pas les situations artificiellement, de manière stéréotypée. Au contraire, dans l’action de jeu et le désordre qu’il génère, l’investissement des joueurs  doit se réaliser de manière adaptative. Dans ce cadre, ceux qui sont de suite concernés par la mise en œuvre du jeu pénétrant ne peuvent être que ceux qui sont proches du  porteur de balle, ce qui constitue déjà l’acquisition d’une véritable connaissance tactique qu’il s’agira de développer dans le cadre de références communes. Les situations de «souplesse et facilitations adaptatives» mises en places dans les contenus de travail seront à la mesure des exigences de prises de risques qui surgissent justement dans la variabilité de toutes les situations de jeu.

Le jeu pénétrant est à repenser dans un cadre plus collectif qui permettra de jouer dans une dynamique de passes qui est à construire ou à reconstruire. Le jeu pénétrant groupé (mais peu être faut-il lui donner un autre nom)a, plus que jamais, du fait de la maîtrise défensive qui s’installe sur la largeur, un véritable avenir.

 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |