• Header Villepreux
 
"Les Bleus ont fait preuve d'une grande solidarité"
27/11/2012 - 16:14

"Les Bleus ont fait preuve d'une grande solidarité"

La dernière production gagnante du XV de France contre les Samoa n’a pas eu la même saveur que les victoires précédentes. La performance d’une équipe dans une continuité de construction, comme c’est le cas des Bleus, ne peut pas toujours être en adéquation avec le style et la qualité du jeu développé lors des deux matchs précédents. Les raisons qui contribuent à une performance de moindre qualité n’est pas facile à expliquer et encore moins à analyser.

Une des raisons essentielles concerne, bien sûr, la prestation de cette équipe samoane qui présente un jeu culturellement ancrée sur la puissance physique de ces joueurs et avec cette dimension le mental guerrier qui va avec. Deux facteurs qui bénéficient d’une germination d’autant plus prégnante que les Iliens se sont présentés au stade de France dans un contexte favorable, celui des deux victoires enregistrées contre le Canada et le pays de Galles. De fait, une victoire contre la France aurait été historique pour cette nation. Malgré la défaite du stade de France, elle est maintenant classée 8° nation au classement IRB, ce qui ne peut que satisfaire l’institution internationale qui, dans son plan stratégique, vise à voir en Coupe du Monde (je dirais enfin) des équipes compétitives pour faire plus que rivaliser avec les pays (toujours les mêmes) qui accèdent aux quarts de de finale. Ces deux facteurs, le physique et le mental du collectif samoan, il n’y a pas si longtemps, pour une équipe redoutable mais pas encore redoutée par les meilleures nations. Si, comme cela semble être le cas, elle devient compétitive contre les meilleures, c’est aussi qu’elle sait maintenant y ajouter un volume de jeu et une production tactique qui n’est pas négligeable, rendant du même coup le jeu défensif des ses adversaires diablement plus difficile.

La France dans ce match en a fait les frais. Il ne suffit plus aujourd’hui devant les maillots bleus des Iliens samoans de s’opposer seulement avec courage à un jeu physique et puissant qui avaient des limites tactiques. Ce collectif a aujourd’hui à sa disposition particulièrement, dans le jeu à la main, des armes tactiques et les habiletés gestuelles qui vont avec, qui rendent l’exercice défensif de ses adversaires d’autant plus difficile. Les Gallois n’y avaient pas résisté, les Français y ont échappé en s’arc-boutant pour ne pas céder, faisant preuve de ce fait d’une grande solidarité. L’indiscipline des agresseurs (dans le bon du terme) leur autorisant une victoire bien malaisée.

Je ne crois pas que dans ce match, il convient d’invoquer une quelconque fatigue physique des Tricolores. Leurs adversaires avaient eux aussi joué deux matchs physiquement contraignants. En allant plus loin dans l’analyse, ils surent se créer les meilleures conditions d’avancer, parfois certes par leur seule puissance au contact, mais aussi par leur capacité, par des appuis d’évitement près du défenseur, à sortir de l’affrontement direct créant, soit une avancée suffisamment déséquilibrante pour enchaîner le jeu avec efficacité, soit la traversée de la ligne de défense adverse. C’est bien ce qu'ils surent faire en plusieurs occasions et particulièrement en fin de match par leur numéro 9 quand il se glissa en bord de touche dans un trou d’aiguille pour rendre possible un troisième essai qui aurait scellé le sort de ce match.

A l’inverse, le jeu collectif des Français ne les déstabilisèrent que très rarement. L’affrontement individuel proposé est resté trop frontal. Les Bleus végétèrent sur la ligne d’avantage et pour avancer, ils ont dû logiquement, pour renverser le rapport de force, se servir davantage du jeu au pied.

Cette tournée d’automne a permis de placer la construction du jeu français sur une double polarisation :

- une créatrice, derrière la mise en œuvre d’un jeu dynamique, entreprenant qui lui a permis d’imposer son jeu.

-l’autre forcément régressive du fait d’un jeu subi plus qu’imposé qui a forcé à revenir à un rugby plus pragmatique, mais pas restrictif pour autant.

En tout cas ,une expérience intéressante pour ce collectif qui saura pour le Tournoi s’en servir pour rebondir sur les bases du rugby total qui a été le sien contre l’Australie et l’Argentine, la parenthèse Samoa restant, avec la victoire, sans incidence sur le moral des troupes.

 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |