• Header Villepreux
 
"Le jeu des All Blacks est un label de qualité"
09/10/2012 - 16:03

"Le jeu des All Blacks est un label de qualité"

Comment ne pas revenir sur le rugby des Blacks ? Dans le rugby actuel, il y a manifestement les Néo-Zélandais et les autres. Le grand chelem engrangé lors de leur dernière confrontation avec l’Afrique du sud dans les Four Nations et la qualité de leur diverses productions contre les uns et les autres me poussent à dire qu’ils n’ont pas envie de partager avec les autres ni les victoires ni, encore moins, leur rugby.

Ce jeu "made in New Zealand" est un label de qualité qui garantit le spectacle à ceux qui le regardent. Un label qui s’impose à leurs adversaires, tous, pourtant mentalement prêts à les défier en ne cédant pas sur le combat physique voire en l’intensifiant, espérant ainsi les déstabiliser et introduire ce soupçon de doute qui permettrait d’enrayer la belle machine à jouer. Quand un collectif arrive à proposer du jeu avec une telle certitude, il est logique d’éprouver collectivement une grande joie quand l’un ou l’autre rentre dans l’en-but adverse. Ce qui importe, ce n’est pas qui marque, mais comment, et en ce sens, la facilité avec laquelle les enchainements se réalisent semble friser l’insolence.

Cette position dominante des All Blacks dans notre monde rugbystique n’est pas nouvelle. Ils sont depuis toujours à la recherche du meilleur rugby. Cette quête de qualité du jeu s’inscrit depuis toujours dans les gènes de ces Iliens toujours disponibles pour se perfectionner. Mais pour qu’il en soit ainsi, il convient aussi d’être mentalement armé pour ne jamais se satisfaire de sa production et des meilleurs résultats. Alors, les succès, y compris les plus probants, ne sont plus considérés comme un aboutissement, mais comme une étape. Pour entrer dans cette logique et dans un jeu qui favorise la créativité, il faut aussi, certes du talent, mais en même temps du courage, les deux étant des composantes indispensables dans la volonté d’aller vers un perfectionnement illimité tant individuel que collectif.

Leur victoire sans accroc dans cette compétition leur confère aujourd’hui une position dominante sur l’échiquier mondial, montrant qu’ils ont bien digéré à la fois leur titre de champion du monde et le changement d’entraineur qui a su s’inscrire et se positionner dans cette continuité de méthode et de travail, celle qui touche le jeu et son approche via l’état d’esprit à préserver, pour gagner certes, mais pas n’importe comment.

Il nous reste à se servir du jeu all black comme source d’enrichissement. La prochaine tournée que les Néo-Zélandais vont effectuer en Grande-Bretagne peut servir les Européens pour évoluer favorablement au niveau, à la fois de l’état d’esprit par rapport au jeu, mais également tactiquement dans la diversité des modalités d’adaptation qu’ils proposent pour faire face aux contraintes défensives toujours plus élevées du jeu actuel. D’ailleurs et justement, la facilité avec laquelle ont été inscrits les essais a semblé rendre dérisoire l’intensité et l'organisation défensive des Sud-Africains, complètement dépassés par la justesse du jeu de mouvement et des passes imposé par les "noirs", un jeu auquel ils n’ont pas aujourd’hui accès et qui ne manquera pas eux aussi de les interpeller.

 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |