• Header Villepreux
 
"Toulon peut s'en mordre les doigts"
22/05/2012 - 16:16

"Toulon peut s'en mordre les doigts"

Il est toujours difficile de comparer les prestations entrevues dans deux matchs qui n’ont en fait pour point commun que le fait de sacrer un champion dans deux finales classées dans des catégories de valeur différentes, mais pas significatives pour autant d’une différence de valeur. Pouvoir comparer, évaluer, dans le même week-end la qualité du jeu produit dans les deux finales européennes, la franco-française, Biarritz-Toulon et celle opposant deux franchises irlandaises, Leinster-Ulster, ne manquait pas d’intérêt.

Aujourd’hui, toutes les équipes de haut niveau s’entrainent dans un système pro de plus en plus exigeant, pour exprimer et développer leur meilleur rugby lors de ces moments uniques  que sont les finales quand on a la chance de pouvoir y accéder. Sans ambigüité, le potentiel des équipes en présence dans ces deux finales permettait logiquement d’espérer que chacun utilise justement ce potentiel pour produire aussi un spectacle de qualité, celui que l’on est en droit d’attendre dans une finale. Un état d’esprit qui permet aussi, surtout quand on perd, de ne pas avoir de regrets. En finale, la pression du résultat sans être bien sûr complètement neutre ne devrait pas brouiller le mental d’un collectif en l’amenant à proposer un jeu qui n’est pas en adéquation avec celui qu’il recherche dans les entrainements et qu’il essaie de mettre en place et œuvre tout au long d’une saison.

La production entrevue dans ces deux finales est justement significative d’un état d’esprit profondément différent sur la conception du jeu à développer pour le même objectif: gagner.

D’un côté, le match Biarritz-Toulon a donné lieu à une production sans beaucoup d’ambition, sans panache, à la hauteur du temps maussade qui sévissait sur l’annexe de Twickenham, le stade des "Arlequins de Londres". Ce mauvais temps est-il une raison acceptable pour refuser un jeu plus entreprenant à défaut d’être ambitieux. On ne peut se satisfaire d’un "ping-pong rugby" revenu tout au long du match au gout du jour. Je pourrais, mais ne le ferais pas, comprendre les Biarrots qui avait dans ce match des enjeux particuliers, celui de sauver une saison et celui en gagnant d’accéder à une place dans la compétition majeur européenne. En revanche, les joueurs toulonnais, compte tenu de leurs capacités, de leurs habiletés tactiques et techniques tant individuelles que collectives, peuvent se mordre les doigts d’être restés dans une stratégie de jeu qui forcement a tiré leur rugby vers le bas.

En revanche, l’autre état d’esprit du match Leinster-Ulster ne pouvait que me ravir. Les 30 acteurs ont cherché à se surpasser pour mettre leur mental et leur potentiel d’action à la disposition d’un jeu ambitieux qui a été partagé par tous et sur lequel on ne revient pas, quoi qu’il arrive. Ce fut vrai pour les deux équipes et la meilleure a gagné sans pour autant que les perdants n’aient pas contesté et quelquefois avec panache la supériorité globale de leurs adversaires, mais on connaissait la supériorité du Leinster avant le match.

Ce type de rugby a non seulement ravi les spectateurs mais il s’inscrit dans la modernité d’un rugby total qui n’en finit pas d’évoluer et cela passe forcément par la volonté de le faire, de s’y tenir, de s’y frotter en acceptant dans certains matchs les contraintes voire les limites sans pour autant le remettre en cause. Aujourd’hui, dans le cadre de cette vision du  jeu moderne, le rugby français ne doit-il pas avoir par rapport aux résultats, une approche mentale différente du jeu à produire ?  L’impulser, la mettre en œuvre devient nécessaire. Les Britanniques ont su le faire et cela ne les amène pas à avoir en terme de  résultats davantage  de déboires.

 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |